NOUVELLES
24/10/2012 02:38 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Les employés d'Osisko veulent des normes plus souples


Quelque 300 employés de l'entreprise Osisko ont manifesté à Malartic, mercredi, pour demander au gouvernement d'assouplir ses règles environnementales.

Ils estiment que les normes imposées par le ministère de l'Environnement du Québec nuisent au développement de la mine Canadian Malartic.

Leur représentant, Philippe Mask, pense notamment que les règles qui entourent les sautages sont trop sévères, surtout en ce qui concerne la quantité, le bruit, l'endroit et la durée des sautages. « Les temps ont changé; en 2008, le quartier sud était encore présent, mais là il ne l'est plus », souligne-t-il.

La compagnie attend le feu vert du ministère de l'Environnement pour effectuer un sautage exceptionnel de 37 secondes dans sa mine à ciel ouvert, à Malartic.

Avec le ralentissement de la production, certains employés craignent de perdre leur emploi.

Plus de 2000 personnes ont jusqu'à maintenant signé une pétition, que les travailleurs vont remettre au ministère de l'Environnement.

PLUS: