NOUVELLES

Le Soudan accuse Israël d'avoir bombardé une usine militaire près de Khartoum

24/10/2012 01:52 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

KHARTOUM, Soudan - Un porte-parole du gouvernement soudanais a accusé mercredi l'armée israélienne d'avoir bombardé une usine militaire au sud de Khartoum.

Quatre frappes aériennes ont touché mercredi l'usine militaire de Yarmouk, provoquant une explosion de munitions, a déclaré le ministre soudanais de l'Information, Ahmed Belal Osman. Selon les médias soudanais, des bâtiments ont été endommagés par la déflagration.

D'après l'agence de presse nationale SUNA, qui cite le gouverneur de Khartoum, Abdul-Rahman Khedr, l'explosion n'a pas fait de victime. Mais les autorités soudanaises ont déclaré que des voisins de l'usine militaire avaient été incommodés par l'épaisse fumée noire qui s'est dégagée après l'explosion.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l'explosion, a ajouté M. Khedr.

En 2009, un convoi transportant des armes dans le nord-est du Soudan avait été la cible de tirs aériens qui avaient fait des dizaines de morts. Israël avait été soupçonné d'avoir frappé une livraison d'armes destinée à des militants palestiniens de la bande de Gaza. L'État hébreu n'avait jamais confirmé ni démenti l'attaque. De leur côté, les parlementaires soudanais avaient nié la présence de convois d'armes dans la zone.

En 1998, les États-Unis avaient tiré des missiles sur une usine pharmaceutique soudanaise soupçonnée d'avoir des liens avec le réseau Al-Qaïda, après les attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie, qui avaient fait 224 morts.

PLUS:pc