NOUVELLES
24/10/2012 09:40 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Le pétrole stable à New York avant les chiffres des stocks de brut américain

Les cours du pétrole évoluaient autour de l'équilibre mercredi à New York, dans un marché prudent avant la diffusion des chiffres hebdomadaires des stocks de brut aux Etats-Unis, après avoir chuté la veille à leurs plus bas niveaux depuis la mi-juillet.

Vers 13H15 GMT, le baril de référence pour livraison en décembre était stable à 86,67 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché reste prudent avant la diffusion des chiffres du DoE", le département américain de l'Energie, a relevé David Bouckhout, de TD Securities, "et de ce fait, les cours du pétrole vont évoluer dans une fourchette étroite jusqu'à leur diffusion", digérant leur "forte chute de la veille".

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 1,8 million de barils des stocks de brut sur la semaine achevée le 19 octobre, ainsi que d'une augmentation de 700.000 barils des stocks d'essence et d'une baisse de 500.000 barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

Les cours du baril avait glissé mardi jusqu'à des niveaux plus vus depuis la mi-juillet à New York, atteignant un plus bas à 85,69 dollars en cours d'échanges, dans un marché miné par des résultats d'entreprises décevants aux Etats-Unis et des prévisions sombres de mauvais augure pour la croissance.

"Des données économiques encourageantes en Chine" permettaient cependant aux cours de l'or noir de mettre un terme à leur chute mercredi, ont noté les experts de Commerzbank, l'indicateur PMI publié par la banque HSBC montrant une contraction bien moins forte qu'attendu de l'activité manufacturière en Chine.

Cette statistique rassurait en effet quelque peu les opérateurs sur la demande énergétique du géant asiatique.

Sur le front européen, les nouvelles étaient plus moroses, les courtiers digérant l'annonce de la plus forte contraction de l'activité du secteur privé dans la zone euro en octobre depuis juin 2009.

Le marché du brut attendait en outre les conclusions d'une réunion de deux jours de la Banque centrale américaine (Fed).

ppa/sl/sam

PLUS:afp