NOUVELLES

Le bénéfice et les revenus de Teck Resources recule au 3e trimestre

24/10/2012 01:37 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

VANCOUVER - Teck Resources (TSX:TCK.B) a réduit d'un total de 1,5 milliard $ ses dépenses en immobilisations pour cette année et la prochaine et a indiqué mercredi qu'elle chercherait à diminuer ses coûts d'exploitation annuels d'au moins 200 millions $ compte tenu du difficile contexte économique mondial.

La minière de Vancouver spécialisée dans le cuivre, le charbon et d'autres métaux a annoncé ces réductions après avoir dévoilé un bénéfice et des revenus en forte baisse pour le plus récent trimestre, par rapport à l'an dernier, ce qu'elle a attribué au recul des cours des matières premières et à celui des volumes de ventes de charbon utilisé dans la production d'acier.

La plus grande partie des réductions de dépenses est le résultat de délais réglementaires, a précisé le président et chef de la direction de Teck, Don Lindsay, tout en admettant que la société aurait probablement pris une décision similaire même si ces délais n'avaient pas eu lieu.

Teck a affiché un bénéfice de 180 millions $, soit 31 cents par action, pour le trimestre terminé le 30 septembre, en baisse d'environ 78 pour cent par rapport à celui de 814 millions $, soit 1,37 $ par action pour la même période en 2011.

Les revenus trimestriels ont reculé de 26 pour cent à 2,5 milliards $, contre 3,38 milliards $ un an plus tôt.

Le bénéfice ajusté s'est établi à 349 millions $, soit 60 cents par action, contre 742 millions $, ou 1,26 $ par action, l'an dernier. Les analystes interrogés par Thomson Reuters tablaient sur un tel bénéfice de 61 cents par action à partir de revenus de 2,56 milliards $.

Les dépenses en immobilisations reportées comprennent une partie des fonds consacrés à la phase 2 du projet de cuivre Quebrada Blanca, au projet de charbon Quintette et au projet de cuivre Relincho.

Teck a en outre précisé qu'elle ne dépenserait pas autant que prévu en raison d'un délai dans le développement du projet de sables bitumineux de Fort Hills.

«Nous sommes simplement prudents avec nos dépenses», a expliqué M. Lindsay lors d'une conférence téléphonique.

L'action de Teck a pris mercredi 85 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 31,39 $.

PLUS:pc