NOUVELLES
24/10/2012 10:08 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

La ligue et les joueurs ne s'entendent même plus quant à la reprise des négos

La LNH maintient qu'une saison complète de 82 matchs est impossible si une nouvelle entente n'est pas conclue avant jeudi.

Et comme aucun pourparler n'est prévu, le scénario d'un calendrier écourté commence à être fort plausible.

Mercredi, l'adjoint au commissaire de la LNH, Bill Daly, a mentionné à La Presse Canadienne que d'aucune façon une saison complète peut s'ébranler après le 2 novembre, la date limite avancée par la ligue. On estime que les camps d'entraînement doivent s'amorcer au plus tard vendredi pour une ouverture de saison une semaine plus tard.

Toutefois, les négociations sont dans une impasse depuis que les parties ont échangé des propositions, la semaine dernière.

La main tendue par l'Association des joueurs, qui a proposé de rouvrir les pourparlers «sans conditions préalables» mercredi, a été rapidement repoussée par la LNH.

La demande a été formulée, mardi soir, à l'issue d'une conférence téléphonique avec le conseil exécutif du syndicat et elle a été vue comme une façon de «combler le fossé», selon un porte-parole de l'AJLNH.

«Les joueurs ont effectué plusieurs propositions (la semaine dernière) qui faisaient pencher la balance du côté des propriétaires au niveau du système économique, a déclaré le directeur exécutif de l'AJLNH Donald Fehr. Nous continuons d'être prêts à participer à une rencontre pour essayer de résoudre nos différents, sans aucune condition préalable. Pour une raison quelconque, les propriétaires ne le sont pas.

«Et en plus de refuser de nous rencontrer, ils laissent le temps filer à l'approche d'une date limite artificielle qu'ils ont créée.»

La ligue a dit voir peu d'intérêt pour les parties de reprendre les discussions, dans le contexte où aucune n'a de nouvelle offre à soumettre.

«Ils ont manifesté le désir que nous nous rencontrions, mais ils nous ont aussi fait savoir ne pas être très intéressés par la proposition que nous avons faite mardi dernier», a relevé Daly.

«Ils ont aussi dit qu'ils ne présenteraient pas de nouvelle offre. Pourquoi nous rencontrions-nous alors?»

Il n'y a donc pas de pourparlers de prévus à l'approche de la date limite de jeudi pour sauver la saison complète. La semaine dernière, le commissaire Gary Bettman a mentionné qu'un calendrier comprimé de 82 matchs pouvait s'amorcer le 2 novembre, après des camps d'entraînement d'une semaine.

Peu de progrès ont été réalisés depuis ce temps.

«La ligue est apparemment peu disposée à nous rencontrer, a commenté Steve Fehr, adjoint du directeur exécutif de l'AJLNH, Donald Fehr. Dommage parce que c'est difficile de réaliser des progrès sans dialogue.»

La plus récente offre de la ligue comporte un partage 50-50 des revenus ainsi que d'autres changements, comme la durée limite des contrats à cinq ans et l'obtention du statut de joueur autonome sans compensation à l'âge de 28 ans ou après huit années de service.

Le syndicat a rappliqué avec trois offres de son cru, uniquement à saveur économique, chacune d'entre elles arrivant à une répartition 50-50 au fil du temps.

C'est une disposition importante pour l'AJLNH parce qu'on veut s'assurer que tous les contrats actuels soient payés en entier.

La ligue demeure ouverte à l'idée, ayant prévu dans son offre une clause en vertu de laquelle les joueurs recevraient des paiements différés pour une partie de leur salaire touché par une baisse immédiate de la part des revenus de 57 à 50 pour cent.

La LNH vient de clôturer une saison record de 3,3 milliards$ en chiffre d'affaires.

PLUS:pc