NOUVELLES
24/10/2012 11:50 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

La Grèce obtient un délai pour réduire son déficit

La Grèce a obtenu un délai supplémentaire pour atteindre les objectifs de réduction de sa dette fixés par le plan de sauvetage international, a annoncé mercredi le ministre grec des Finances, Yannis Stournaras.

Devant le Parlement, Yannis Stournaras a déclaré : « Nous avons obtenu le délai supplémentaire », sans en préciser la durée.

L'une des conditions de l'actuel plan de sauvetage de 240 milliards d'euros est que la Grèce réforme son économie pour pouvoir revenir sur le marché des obligations pour lever des fonds d'ici 2014. La Grèce plaide pour un délai supplémentaire de deux ans pour pouvoir mettre en place des restrictions budgétaires et des réformes.

La Grèce négocie également avec ses créanciers de nouvelles mesures d'austérité d'un montant de 13,5 milliards d'euros (17 milliards de dollars canadiens) pour les deux prochaines années. « Si on ne nous avait pas accordé ce délai supplémentaire, aujourd'hui nous n'aurions pas dû prendre des mesures pour 13,5 milliards d'euros mais pour 18,5 milliards d'euros », a affirmé M. Stournaras.

Au niveau européen, l'octroi de ce délai supplémentaire n'a pas été confirmé. Il n'y a eu « encore aucun accord », a déclaré Simon O'Connor, un porte-parole du commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn.

À Berlin, Steffen Seibert, le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, a répété que le gouvernement allemand ne prendrait aucune décision avant d'avoir reçu le rapport de la troïka formée par l'Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international. « Nous attendons le rapport de la troïka avec tout ce que cela nous dira sur les faits et les données et ensuite nous prendrons une décision », a-t-il déclaré à la presse.


PLUS: