NOUVELLES
24/10/2012 05:16 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Investissements étrangers: Ottawa tiendra compte de l'opinion publique

OTTAWA - Le Canada est une démocratie et l'opinion publique joue un rôle dans les décisions prises par le gouvernement du premier ministre Stephen Harper concernant l'achat d'entreprises canadiennes par des sociétés étrangères, a déclaré mercredi le ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver.

L'opinion publique ne fait pas partie des critères de la Loi sur Investissement Canada, mais les conservateurs semblent se débattre avec l'avis des électeurs lorsqu'ils évaluent les «avantages nets» pour les Canadiens d'offres d'achat étrangères, notamment celles provenant de sociétés d'État.

À sa sortie de la réunion hebdomadaire du caucus conservateur à Ottawa, mercredi, M. Oliver a été interrogé directement sur le poids de l'opinion publique dans ces évaluations. Le ministre a répondu que le Canada était une démocratie et que le gouvernement tenait compte de l'avis des Canadiens.

Le premier ministre Harper a déjà affirmé que des règles plus claires seraient établies dans la foulée de la décision des conservateurs, le week-end dernier, de rejeter la proposition d'achat présentée par une société d'État malaisienne pour la société albertaine Progress Energy (TSX:PRQ).

Le gouvernement fédéral devra bientôt se prononcer sur l'offre de 15 milliards $ soumise par la China National Offshore Oil Corp. pour l'acquisition de Nexen (TSX:NXY), une autre entreprise de l'Alberta.

PLUS:pc