NOUVELLES
24/10/2012 05:29 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Gaza: quatre Palestiniens tués, trois Thaïlandais blessés en Israël

Les groupes armés palestiniens de Gaza et Israël étaient engagés mercredi dans un cycle de violences, avec la mort de quatre combattants palestiniens et un barrage de roquettes contre Israël, qui a blessé trois travailleurs thaïlandais.

Cette épreuve de force a débuté mardi soir, peu après la fin de la visite dans la bande de Gaza de l'émir du Qatar cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, la première d'un chef d'Etat dans le territoire palestinien depuis que le Hamas en a pris le contrôle en 2007.

Plus de 65 roquettes ont été tirées depuis minuit (mardi 22H00 GMT), par des Palestiniens de la bande de Gaza vers le sud d'Israël faisant trois blessés, deux deux graves, a indiqué l'armée israélienne.

Un Palestinien, Mohammad al-Cheikh, 23 ans, a péri dans un nouveau raid mené mercredi matin par l'aviation israélienne dans la bande de Gaza. Un groupe radical, les Comités de résistance populaire (CRP), a annoncé qu'il appartenait à sa branche armée.

Un autre Palestinien, Youssef Abou Jalhoum, 28 ans, blessé dans la nuit dans un raid aérien israélien, est décédé, portant à quatre le nombre de tués et dix celui des blessés, tous dans un état grave, dont un enfant, selon des sources médicales palestiniennes.

Youssef Abou Jalhoum faisait partie des Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas, comme les deux autres tués de la nuit, ont annoncé les Brigades Ezzedine al-Qassam dans un communiqué.

Les Brigades Ezzedine al-Qassam et les CRP ont revendiqué dans un communiqué conjoint les tirs de roquettes "pour venger" la mort des combattants tués.

Une de ces roquettes a fait trois blessés, des travailleurs immigrés thaïlandais employés dans une ferme, selon la radio publique, qui a également fait état d'une maison touchée de plein fouet par une roquette.

Sept roquettes tirées vers la ville d'Ashkelon ont été abattues par le système antimissiles "Dôme de fer", selon un porte-parole de l'armée.

L'aviation israélienne a lancé de nouveaux raids mercredi matin dans le nord de la bande de Gaza contre "un site de lancement de roquettes" et un tunnel. Des chars israéliens ont également tiré des obus contre des "cibles terroristes", a annoncé le porte-parole de l'armée israélienne.

Des sources de sécurité palestiniennes ont fait état de deux raids aériens, sur un champ dans le quartier de Zeïtoun, à l'est de la ville de Gaza, et sur un groupe qui s'apprêtait à tirer des roquettes à partir du secteur de Soudaniya, sans signaler de blessé.

Un porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a imputé à Israël la responsabilité de ces violences, affirmant que "l'occupation (israélienne) a la responsabilité de chaque goutte de sang dans cette escalade de l'agression".

"Cette escalade est une tentative de gâcher la joie des Palestiniens après la visite historique de l'émir du Qatar" a-t-il accusé, saluant "cette grande victoire pour le Hamas et le peuple palestinien".

Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon a dénoncé la visite de cheikh Hamad à Gaza. "Cette visite est très grave car elle a approfondi la fracture dans le monde arabe et constitue une ingérence grossière dans les affaires intérieures palestiniennes", a déclaré M. Ayalon à la radio publique.

Israël "doit renforcer sa dissuasion contre le Hamas, y compris en s'attaquant aux chefs de cette organisation terroriste ou en menaçant de déstabiliser le pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza", a-t-il estimé par ailleurs.

Le porte-parole en chef de l'armée, le général Yohav Mordehaï, a en revanche souligné que "mettre fin au pouvoir du Hamas nécessiterait une opération prolongée avec de multiples implications notamment politiques". "Cette option existe, mais ne je ne pense que nous en sommes arrivés à l'étape où nous discutons de cette option", a-t-il précisé à la radio publique.

az-jlr-sst/agr/sw

PLUS:afp