NOUVELLES
24/10/2012 11:04 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Gaza: quatre combattants palestiniens tués, six blessés en Israël

Les groupes armés palestiniens de Gaza et Israël étaient engagés mercredi dans un cycle de violences, avec la mort de 4 combattants palestiniens et un barrage de roquettes contre Israël, qui a grièvement blessé 2 travailleurs thaïlandais.

Cette épreuve de force a débuté mardi soir, peu après la fin de la visite dans la bande de Gaza de l'émir du Qatar cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, la première d'un chef d'Etat dans le territoire palestinien depuis que le Hamas en a pris le contrôle en 2007.

Au total, 72 roquettes ont été tirées depuis minuit (mardi 22H00 GMT), par des Palestiniens de la bande de Gaza vers le sud d'Israël, faisant six blessés, dont deux graves, a indiqué l'armée israélienne.

Un Palestinien de 23 ans, membre de la branche armée d'un groupe radical, les Comités de résistance populaire (CRP), a péri dans un raid mené mercredi matin par l'aviation israélienne.

Un autre Palestinien de 28 ans, membre des Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas, blessé dans la nuit dans un raid aérien israélien, est décédé, portant à trois le nombre de combattants du mouvement islamiste tués en moins de 24 heures alors qu'ils s'apprêtaient à tirer des roquettes, selon l'armée israélienne. Dix autres personnes ont été blessées, dont un enfant, selon des sources médicales palestiniennes.

Les Brigades Ezzedine al-Qassam et les CRP ont revendiqué dans un communiqué conjoint les tirs de roquettes "pour venger" la mort des combattants tués.

Ces roquettes ont grièvement blessé deux travailleurs immigrés thaïlandais et un troisième plus légèrement, de même que trois Israéliens, selon la police israélienne.

"Nous n'avons ni choisi ni pris l'initiative de cette escalade mais si elle continue nous sommes prêts à une action bien plus large et profonde", a déclaré le Premier ministre israélien en inspectant une batterie du système antimissile Iran Dome ("Dôme de fer") près de la ville d'Ashkelon (sud d'Israël).

"Nous poursuivrons nos opérations préventives", a par ailleurs promis Benjamin Netanyahu.

Selon l'armée israélienne, huit roquettes ont été abattues par Iron Dome.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak, qui a annulé une rencontre prévue avec le chef de la diplomatie de l'Union européenne (UE) Catherine Ashton, selon l'UE, a assuré que le "Hamas recevra sa punition pour ce qu'il s'est passé ici".

"L'armée israélienne agit efficacement contre tous les éléments terroristes. Depuis le début du mois, quinze terroristes actifs ont été tués en action et bien plus ont été blessés", a ajouté M. Barak lors d'une inspection dans le sud.

Un porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a imputé à Israël la responsabilité de ces violences, affirmant que "l'occupation (israélienne) a la responsabilité de chaque goutte de sang dans cette escalade de l'agression".

"Cette escalade est une tentative de gâcher la joie des Palestiniens après la visite historique de l'émir du Qatar" a-t-il accusé, saluant "cette grande victoire pour le Hamas et le peuple palestinien".

Dans un communiqué, le négociateur palestinien Saëb Erakat a accusé Israël de "porter l'entière responsabilité de ce que subit notre peuple à Gaza", rappelant que "en raison de son blocus illégal, Israël demeure la puissance occupante de Gaza.

Le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry, à Gaza pour la Journée des Nations unies, a "profondément déploré une nouvelle escalade de la violence entre Israël et Gaza", dans un communiqué, "appelant toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à revenir au calme".

L'aviation israélienne a lancé de nouveaux raids mercredi matin dans le nord de la bande de Gaza contre "un site de lancement de roquettes" et un tunnel. Des chars israéliens ont également tiré des obus contre des "cibles terroristes", a annoncé l'armée israélienne.

Des sources de sécurité palestiniennes ont fait état de deux raids aériens, sur un champ dans le quartier de Zeïtoun, à l'est de la ville de Gaza, et sur un groupe qui s'apprêtait à tirer des roquettes à partir du secteur de Soudaniya, sans signaler de blessé.

az-jlr-sst/agr/sw

PLUS:afp