NOUVELLES
24/10/2012 02:42 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Deux Palestiniens tués par des frappes israéliennes dans la bande de Gaza

JÉRUSALEM - L'armée israélienne a mené des frappes aériennes mercredi dans la bande de Gaza en représailles à des tirs de roquettes et de mortier contre le sud de l'État hébreu, tuant un militant extrémiste palestinien.

Un autre Palestinien a succombé à ses blessures mercredi après un bombardement israélien survenu la veille, a déclaré un responsable palestinien.

Le bilan des frappes israéliennes s'élève à quatre morts en 48 heures.

Près de 70 roquettes et obus de mortiers sont tombés sur le sud d'Israël tôt mercredi, selon la police isralienne. Des ouvriers étrangers ont été grièvement blessés par ces tirs.

En représailles, l'armée israélienne a déclaré avoir tiré une soixantaine de roquettes et de mortiers mercredi matin et avoir mené trois raids aériens dans la bande de Gaza.

La docteure Ashraf al-Kidra, de Gaza, a confirmé qu'un militant extrémiste avait été tué lors des attaques aériennes. Des résidants du village de Khouzai, dans le sud de la bande de Gaza, ont déclaré que la mosquée avait été visée pour la deuxième fois de la semaine.

Des responsables du Hamas ont indiqué que les forces de sécurité avaient reçu l'ordre d'évacuer leurs bases, par crainte des représailles israéliennes.

Interrogé sur la possibilité de mener une intervention au sol dans la bande de Gaza, le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barak, a déclaré sur Radio Israël que «si nous avons besoin d'une opération terrestre, il y aura une opération terrestre». «Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour arrêter cette vague» de violences, a-t-il dit.

PLUS:pc