NOUVELLES
24/10/2012 10:32 EDT | Actualisé 24/12/2012 05:12 EST

Dalton McGuinty défend sa décision de proroger l'Assemblée législative

Le premier ministre s'est défendu des critiques qui l'accusent d'avoir agi à l'encontre de l'intérêt des Ontariens en suspendant les travaux parlementaires.

Dalton McGuinty parlait en public pour la première fois depuis l'annonce de sa démission.

« Ça valait la peine de prendre un recul pour continuer de faire avancer l'intérêt public à l'extérieur de l'Assemblée législative », a-t-il déclaré.

Le premier ministre avait justifié la suspension de la session en expliquant que celle-ci allait permettre au gouvernement de négocier un gel des salaires avec les employés de la fonction publique.

Il a rappelé que le gouvernement avait devancé le début des travaux au mois d'août et fait valoir que Queen's Park ne perdra que 18 journées en chambre à cause de la prorogation.

Course à la succession

Dalton McGuinty a aussi bien accueilli la décision de son ministre des Finances, Dwight Duncan, de renoncer à être candidat à sa succession.

« Ce sont de bonnes nouvelles pour moi », a-t-il déclaré en ajoutant que le vice-premier ministre a plusieurs dossiers importants entre les mains.

« De conclure le travail est très important. C'est une question de mettre un gel sur les salaires dans les services publics. »

Le premier ministre exige que les membres de son cabinet démissionnent s'ils choisissent de se porter candidat à la direction du Parti libéral.

Les intéressés ont jusqu'au 23 novembre pour annoncer leurs intentions.

PLUS: