NOUVELLES

Un autre ex-coéquipier d'Armstrong à l'US Postal avoue s'être dopé

23/10/2012 07:21 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Un autre ex-coéquipier du champion déchu Lance Armstrong, le Norvégien Steffen Kjaergaard, a reconnu mardi s'être dopé à l'EPO, corroborant l'idée qu'il s'agissait d'une pratique répandue au sein de l'US Postal.

Lors d'une conférence de presse, Kjergaard, qui a couru le Tour de France aux côtés d'Armstrong en 2000 et 2001, a expliqué avoir commencé à se doper "de sa propre initiative" en 1998 alors qu'il était dans l'équipe danoise Chicky World.

Il avait alors contacté le docteur belge George Mouton, surnommé "Docteur Seringue", pour "des conseils" et "éviter les risques d'être pris".

L'ancien coureur a expliqué avoir continué à se doper en rejoignant l'équipe US Postal alors emmenée par Armstrong.

"Tout était organisé par l'équipe", a-t-il dit.

"Je peux personnellement supposer qu'il y avait un certain nombre d'autres (membres de l'équipe, ndlr)" impliqués dans le dopage, a-t-il précisé, en soulignant cependant qu'il n'en "avait pas directement connaissance".

Cette confession survient au lendemain de l'annulation par l'Union cycliste internationale (UCI) des sept victoires de Lance Armstrong dans le Tour de France.

Elle corrobore celle d'anciens équipiers de l'US Postal interrogés par l'Agence américaine antidopage (Usada) qui a accusé le 10 octobre l'ancienne gloire américaine du cyclisme et son équipe d'avoir "monté le programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans l'histoire du sport".

phy/cbw/jr

PLUS:afp