NOUVELLES
23/10/2012 11:10 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Place à l'oeil électronique

La FIFA a choisi deux entreprises, Hawk-Eye et GoalRef, pour mettre en place un arbitrage technologique sur la ligne de but.

Ce système sera mis à l'épreuve pour la première fois au Mondial des clubs, au Japon, du 6 au 16 décembre prochain.

La FIFA a signé des contrats de licence avec ces deux sociétés qui ont développé deux techniques différentes.

Hawk-Eye utilise un dispositif de caméras semblable à celui déjà en place dans le monde du tennis. De son côté, GoalRef se sert d'un champ magnétique avec un ballon spécial.

Les deux entreprises ont passé une série de tests concluants en laboratoire et sur le terrain.

Cette étape-clé dans la mise en place d'une technologie sur la ligne de but commencée en 2011 signifie que les deux sociétés ont maintenant l'autorisation officielle pour installer leur système respectif dans le monde entier, a détaillé la FIFA.

Chacun des systèmes, une fois installé dans un stade, devra réussir une dernière inspection, menée par un institut indépendant, pour vérifier et valider les dispositifs.

Le 5 juillet dernier, la FIFA a entériné le recours à la technologie pour éviter certains litiges, comme celui survenu lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

L'utilisation de cette double technologie sera poursuivie lors de la Coupe des Confédérations en 2013 et à la Coupe du monde au Brésil en 2014.


PLUS: