NOUVELLES
23/10/2012 11:20 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Peines de prison pour des manteaux Canada Goose contrefaits

Le fabricant de vêtements de plein air Canada Goose a remporté une victoire qu'il qualifie d'« importante » face à des faussaires devant la justice suédoise.

L'entreprise torontoise a expliqué mardi que le tribunal a condamné cinq Suédois pour fraude et atteinte à sa propriété intellectuelle.

Deux des accusés ont écopé de peines de prison et Canada Goose a reçu un dédommagement de 105 000 $CA.

Les accusés auraient utilisé de fausses identités et créé de fausses entreprises suédoises pour écouler de faux manteaux Canada Goose et d'autres biens de luxe en Suède entre 2009 et 2012.

Achetés en Thaïlande puis réemballés en Suède, les biens contrefaits étaient de piètre qualité autant au niveau de la confection qu'au niveau de la finition. Le capuchon était ainsi bordé de fourrure de chien viverrin et non de fourrure de coyote.

Le vice-président du marketing mondial de Canada Goose, Kevin Spreekmeester, a estimé qu'il s'agit d'une victoire importante en ce qui concerne la protection de la propriété intellectuelle et des consommateurs. Il a ajouté que les manteaux contrefaits nuisaient non seulement à l'image de Canada Goose mais aussi, potentiellement, à la santé des consommateurs.

L'analyse d'autres faux manteaux Canada Goose a déterminé qu'ils étaient bourrés de paillis de plumes et d'autres éléments de remplissage qui étaient parfois enduits de bactéries, de champignons, de moisissures et même de matières fécales.

Canada Goose affirme enfin que ces vêtements contrefaits n'offraient pas de protection adéquate contre le froid intense, augmentant les risques d'engelures et d'hypothermie.

PLUS: