NOUVELLES

Monster Energy dans la mire des autorités américaines

23/10/2012 10:12 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Les boissons énergisantes du fabricant californien Monster Energy sont soupçonnées par la Food and Drug Administration d'avoir causé la mort de plusieurs consommateurs américains.

Les autorités américaines ont annoncé lundi la tenue de cette enquête afin de déterminer si la consommation des boissons Monster Energy a causé des crises cardiaques et la mort d'au moins cinq personnes entre 2009 et 2012. La teneur élevée en caféine de ces boissons peut être à l'origine de troubles cardiaques, selon plusieurs experts de la santé.

Vendredi dernier, la famille d'une adolescente de 14 ans morte en 2011 a intenté une poursuite contre Monster Energy. Une autopsie a révélé que l'adolescente avait succombé à une arythmie cardiaque causée par une intoxication à la caféine. Elle avait consommé deux canettes de 710 millilitres chacune d'un produit de Monster Energy en 24 heures. Ces boissons contenaient un total de 480 milligrammes de caféine, soit l'équivalent de 3 tasses de café.

Monster Energy a la ferme intention de se défendre. L'entreprise souligne que rien ne permet de croire que ses produits sont dangereux pour la santé. Malgré tout, l'action de l'entreprise a reculé de 14 % à la Bourse de New York au cours de la séance de lundi.

Aux États-Unis, la réglementation limite à 71 milligrammes par contenant de 355 millilitres la teneur en caféine des boissons gazeuses. Toutefois, cette limitation ne s'applique pas aux boissons énergisantes, qui sont considérées comme des compléments alimentaires. Au Canada, la teneur en caféine des boissons énergisantes est limitée à 180 milligrammes par contenant.

Qu'elles soient fabriquées par Monster Energy, Red Bull, Rockstar ou Full Throttle, les boissons énergisantes sont de plus en plus critiquées. Le mois dernier, les sénateurs Dick Durbin de l'Illinois et Richard Blumenthal du Connecticut ont adressé une lettre à la Food and Drug Administration, lui demandant d'enquêter sur l'effet de ces boissons sur les enfants et les adolescents.

Selon plusieurs analystes, ces critiques risquent de pousser les autorités à introduire un âge minimal pour la consommation de ces produits. Une divulgation plus complète des informations nutritionnelles du produit sur l'emballage pourrait également être exigée.

Malgré tout, les boissons énergisantes ont le vent dans les voiles. En 2011, leurs ventes ont grimpé de 17 % aux États-Unis seulement, à 9 milliards de dollars. Monster Energy s'accapare 39 % du volume de boissons énergisantes vendues aux États-Unis.

Cette société a réalisé des ventes de 592,6 millions de dollars américains au dernier trimestre terminé le 30 juin.

PLUS: