NOUVELLES
23/10/2012 02:57 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Le gouvernement de Rio fixe les modalités de la concession du Maracana

Le gouvernement de l'Etat de Rio a publié mardi les modalités de l'appel d'offres pour la concession à l'initiative privée de l'exploitation du Complexe sportif Maracana, où se trouve le temple du ballon rond brésilien.

La concession de ce Complexe sportif abritant le stade Maracana, en cours de modernisation, qui accueillera la finale de la Coupe du monde de 2014, sera de 35 ans.

Selon la presse, aucun club de football carioca n'aura l'exclusivité de l'utilisation du stade et pour qu'il garde sa vocation de "temple mondial du football" il ne pourra porter le symbole d'un club dans son enceinte.

Il reviendra aux candidats en lice d'élaborer un plan de travail avec les délais pour l'exécution de tous les projets.

Les autorités de Rio pensent que tout le processus sera conclu début 2013 et que l'accord avec le nouveau concessionnaire sera signé juste après la Coupe des Confédérations, en juin 2013.

Le consortium choisi devra assurer un investissement initial de 469 millions de reais (234,5 millions de dollars).

"Le vainqueur devra démolir les pistes d'athlétisme et le parc acquatique et construire de nouvelles installations sur le terrain acheté à proximité par la mairie pour en faire une aire de loisirs d'ici à 2015", a expliqué le secrétaire du gouvernement de l'Etat de Rio, Regis Fichtner, cité par le journal sportif Lance.

Le nouveau stade Maracana, dont la modernisation coûtera plus de 404 millions de dollars, accueillera quatre matchs de la Coupe des confédérations en juin 2013 et sept de la Coupe du monde, dont les finales de ces deux compétitions. Il abritera également les cérémonies d'ouverture et de clôture des jeux Olympiques de Rio en 2016.

Ses travaux sont terminés à 70%, selon le ministère des Sports, qui estime leur achèvement à février 2013. Il aura une capacité de 79.000 places assises et sera équipé d'un héliport et de jardins suspendus. Au rez de chaussée des boutiques et des bars serviront de points de rencontre avant et après les matches.

cdo/ag/gd

PLUS:afp