NOUVELLES
23/10/2012 10:17 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Le bien-être des Canadiens a été fortement mis à mal pendant la récession

OTTAWA - Le niveau de la qualité de vie des Canadiens a chuté de 24 pour cent entre le début de la récession, en 2008, et 2010, révèle l'Indice de bien-être compilé par des chercheurs de l'Université de Waterloo. L'économie canadienne, pendant ce temps, a enregistré un recul de 8,3 pour cent, avant de renouer avec la croissance à la fin de 2010.

Selon l'ex-premier ministre de la Saskatchewan Roy Romanow, qui est le co-président du conseil responsable de la supervision de cet indice, la qualité de vie des Canadiens ne s'est que peu améliorée lorsque l'économie enregistrait de la croissance.

Le recul du bien-être de la population a cependant été beaucoup plus important lorsque l'économie est entrée en récession, poursuit-il.

La même tendance apparaît dans les données des deux dernières décennies. L'indice, rassemblant 64 indicateurs, est principalement assemblé à l'aide de données provenant de Statistique Canada.

Entre 1994 et 2010, le PIB canadien a crû de 29 pour cent, tandis que la qualité de vie ne s'est améliorée que de 5,7 pour cent.

Le rapport sur cet indice, qui doit être publié mardi, souligne que malgré des années de prospérité, la croissance économique ne s'est pas transformée en gains significatifs en termes de bien-être.

«Le recul considérable vécu par les Canadiens depuis 2008 est encore plus inquiétant», mentionne le document.

Des chercheurs ont passé des années à mettre sur pied une méthodologie et à recueillir des données pour développer l'indice, qui doit représenter une amélioration par rapport au PIB en tant que mesure du niveau de «progression» de la population canadienne.

PLUS:pc