BIEN-ÊTRE
23/10/2012 02:03 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

La France passe le cap du paiement sans contact et teste la biométrie

Les consommateurs du centre commercial V2, à Villeneuve d'Ascq (Nord), testent actuellement le paiement sans contact par biométrie. Il leur suffit de poser le doigt sur un terminal pour valider leurs achats auprès des magasins associés à ce projet d'expérimentation d'une durée de six mois. Une première mondiale.

A l'heure où les distributeurs se passent le mot pour lancer leur expérimentation de courses sans contact, un groupe d'enseignes de différents univers de consommation, tels que le bricolage, la grande distribution ou la banque, se lancent dans une expérimentation du paiement par biométrie.

Première étape : Villeneuve d'Ascq, dans le Nord

Dirigé par la société Natural Society, le projet repose sur la reconnaissance du système veineux du doigt pour valider des achats. Inutile pour les consommateurs de sortir leur carte bancaire ou de saisir un code confidentiel lors du passage en caisse. Le terminal sur lequel il convient de poser le doigt communique avec une carte bancaire, qui aura enregistré au préalable les données biométriques de l'usager. Une simple démarche auprès de son agence bancaire a permis aux consommateurs nordistes d'obtenir ce sésame.

Le test s'appuie sur l'utilisation d'une carte, mais à terme tous supports personnel sécurisé est envisageable, tels que le téléphone portable ou un porte-clés, pour faire fonctionner le système, précise Natural security. Ce dispositif évite ainsi de constituer une base de données réunissant l'ensemble des coordonnées et informations personnelles des utilisateurs.

Durant six mois, les clients de Banque Accord, BNP Paribas, Crédit Agricole, Crédit Mutuel Arkéa, du groupe Auchan, d'Ingenico et de Leroy Merlin, implantés au centre commercial V2, à Villeneuve d'Ascq (Nord) pourront régler leurs achats en se faisant authentifier par un simple toucher du doigt.

Seconde étape : l'empreinte digitale, à Angoulême

Cette expérimentation abordera sa seconde phase à compter du 27 novembre, à Angoulême, où les paiements sans contact seront validés par empreintes digitales. La procédure à la caisse sera identique à la démarche entreprise dans le Nord, avec l'obtention d'une carte faisant communication avec un terminal. Les enseignes et la durée du test seront aussi les mêmes qu'à Villeneuve d'Ascq.

"L'objectif de l'expérimentation est de tester le dispositif en situation réelle et ainsi de poser les fondations d'une solution d'authentification forte pour le paiement et l'accès à des services, sur internet ou en face à face" explique Natural security.