NOUVELLES
23/10/2012 04:50 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Guillaume Wagner présente ses excuses à Marie-Élaine Thibert

L'humoriste Guillaume Wagner s'est excusé auprès de la chanteuse Marie-Élaine Thibert et a retiré de son spectacle une blague la concernant après avoir soulevé la controverse dimanche dernier.

La blague en question, qui fait partie du spectacle Cinglant! est : « Marie-Élaine Thibert est tellement laide que ça devrait être déductible d'impôt de la fourrer. »

La chanteuse a publié un long message sur sa page Facebook dimanche : « Je le dis haut et fort, je suis victime d'intimidation... J'ai été extrêmement blessée par ses propos, mais pas autant blessés que ma famille, mes amis, et surtout mon amoureux qui est, je vous le dis, hors de lui en ce moment », a-t-elle écrit.

La controverse a enflammé les réseaux sociaux et, quelques heures plus tard, Guillaume Wagner a lui aussi utilisé sa page Facebook pour s'expliquer et annoncer qu'il retirerait la blague de son spectacle.

Il a expliqué que la blague avait été prise hors contexte et qu'il ne visait pas Marie-Élaine Thibert personnellement. « Je dis dans mon spectacle que je ne veux pas y voir de "matantes". Je procède donc à faire un gag gratuit par exprès, pour les éloigner de mes salles. Pour que ça soit efficace, je dois faire un gag qui insulte une vedette qu'elles aiment pour les choquer et les faire fuir de la salle », écrit-il. Il se dit attristé d'avoir affecté ainsi la chanteuse et son entourage.

Marie-Élaine Thibert a plus tard publié un autre message sur sa page Facebook disant qu'elle et Guillaume s'étaient parlés en tout respect et que la blague serait effectivement retirée du spectacle de l'humoriste. « Sans rancune », conclut-elle.

Guillaume Wagner, qui se décrit comme « corrosif, direct, cru, vulgaire, choquant » n'en est pas à sa première controverse. Il s'était retrouvé dans une situation similaire en 2010, alors qu'il avait fait une blague sur Marie-Mai, une autre ex-académicienne. Il avait aussi retiré la blague de son spectacle.

PLUS: