BIEN-ÊTRE
23/10/2012 02:07 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

Adieu les célèbres taxis londoniens ?

Le dernier fabricant des emblématiques taxis noirs de Londres pourrait bien mettre la clé sous la porte d'ici peu, et tourner une glorieuse page de l'histoire automobile britannique.

Manganese Bronze, qui a construit ces taxis depuis 1948, a annoncé son placement en redressement judiciaire à cause d'un déficit de 15 millions de livres, mais espère encore une recapitalisation.

Les "black cabs" sont sûrement les taxis les plus emblématiques, et les plus connus, au monde. Leur popularité leur a même valu d'être exportés à San Francisco, au Kosovo, à Baku, à Singapour, en Afrique du Sud, à Chypre et en Israël.

Un modèle très recherché

Ils ont aussi séduit de nombreuses célébrités. Par exemple, l'acteur (réalisateur et auteur) Stephen Fry en conduit un, tout comme Kate Moss et le prince Phillip. Arnold Schwarzenegger raffolait tellement de ce véhicule qu'il s'en est fait livrer un en Californie, alors que Stanley Kubrick avait le sien pour ses virées londoniennes.

Dans la culture populaire, ces taxis sont partout, dans de nombreux films de James Bond mais aussi sur la scène de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Londres, où ils servaient de marche-pied aux non moins British Spice Girls.

A l'annonce de cette nouvelle, le blogueur et conducteur de taxi Cabbie Rob s'est écrié : "C'est une terrible nouvelle. Je suis conducteur de taxi à Londres et, même si ce type de taxis a ses problèmes, un des plaisirs de mon travail est de posséder et de conduire ce véhicule emblématique. J'espère juste, que pour les emplois et pour que ce design si familier perdure, d'autres constructeurs décideront de reprendre le flambeau et prendront l'initiative d'imiter ce taxi reconnu à travers le monde".

Dessiné pour Londres

Le design et l'apparence de ces "black cabs", connus pour leur rayon de braquage de seulement 8 mètres, ont autant été influencés par les clients d'hôtels cinq étoiles, que les Londoniens pressés et les touristes en visite. Leur célèbre manoeuvrabilité découle directement d'un hôtel mythique de la capitale, le Savoy Hotel. Pour accéder à ce célèbre hôtel, il fallait toute la dextérité des conducteurs londoniens et leur précieux véhicule.

Est-ce que la concurrence sera à la hauteur ?

D'autres constructeurs tentent depuis quelques années d'imposer leurs taxis à Londres, le premier d'entre eux est l'Allemand Mercedes, mais même si ses véhicules réussissent le test de l'Hôtel Savoy, il faudra attendre de nombreuses années avant que les Londoniens, ou quiconque sur la planète, soient prêts à les appeler "black cabs".