NOUVELLES
23/10/2012 02:05 EDT | Actualisé 23/12/2012 05:12 EST

ADF règle le différend qui l'opposait aux propriétaires du World Trade Center

TERREBONNE, Qc - Le Groupe ADF (TSX:DRX) a annoncé mardi avoir réglé le différend qui l'opposait aux propriétaires du nouveau World Trade Center, à New York, permettant l'installation de l'antenne devant couronner le gratte-ciel actuellement érigé sur le site des deux anciennes tours jumelles.

Les termes de l'entente, impliquant la livraison et le paiement de composantes en acier et de l'antenne, n'ont pas été rendus publics.

Selon la poursuite, intentée en Cour suprême de l'État de New York, le producteur d'acier de Terrebonne, près de Montréal, retardait le projet à des fins de «rançon».

La société requérante affirmait que ADF avait manqué à certaines de ses obligations contractuelles en refusant d'expédier certaines pièces d'acier requises dans le cadre du projet tant que le paiement de quelque six millions $ US ne serait pas effectué. Par sa démarche, elle espérait que la cour ordonne la livraison de la tour.

Pour sa part, ADF jugeait la poursuite «sans fondement», mais avait indiqué que des pourparlers se déroulaient dans l'espoir de parvenir à un règlement.

La structure d'acier pour l'antenne de 124 mètres fera passer à 541 mètres — ou 1776 pieds, chiffre symbolique évoquant la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique — la hauteur de l'édifice, ce qui en fera la structure la plus élevée aux États-Unis. Abstraction faite de l'antenne, la tour Willis, à Chicago, demeure l'édifice le plus élevé dans l'hémisphère occidental en vertu de ses 110 étages et ses 442 mètres de hauteur.

L'antenne pèse quelque 750 tonnes et doit être transportée en bateau en raison de son immensité.

L'action d'ADF a pris mardi 2 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 1,25 $.

PLUS:pc