NOUVELLES

Trois Britanniques sont jugés pour complot terroriste

22/10/2012 12:08 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

LONDRES - Trois citoyens britanniques étaient jugés à partir de lundi pour avoir fomenté un complot terroriste, prévoyant des attentats qui auraient pu être encore plus meurtriers que ceux de 2005, selon les procureurs.

Irfan Khalid, Ashik Ali, tous deux âgés de 27 ans, et Irfan Naseer, 31 ans, ont participé à un complot visant à organiser des attentats à une échelle potentiellement plus grande que les attentats de Londres en juillet 2005, qui avaient causé la mort de 52 personnes, ont souligné les magistrats britanniques.

Les trois hommes de confession musulmane ont été arrêtés en septembre 2011 à Birmingham, dans le centre du pays, et accusés de terrorisme pour avoir préparé des attentats, recruté et réuni des fonds dans ce but. Khalid et Naseer sont également accusés de s'être rendus au Pakistan pour s'entraîner.

Ils avaient apparemment planifié de faire exploser au moins huit sacs ou des bombes télécommandées dans des endroits bondés, dans le but de tuer le plus grand nombre possible de victimes.

Le procureur Brian Altman a affirmé que les trois hommes avaient été influencés par Anwar al-Awlaki, un religieux islamiste extrémiste qui a été tué lors d'une frappe au Yémen en septembre 2011.

Les projets présumés du groupe auraient commencé à s'effondrer quand quatre autres complices envoyés suivre un entraînement au Pakistan ont été renvoyés chez eux. Ces quatre ont déjà plaidé coupables à des accusations de terrorisme.

Un autre complice, Rahin Ahmed, était responsable du financement de la cellule. Il a toutefois perdu l'essentiel des fonds dont ils disposaient dans le cadre de placements décrits comme «idiots et incompétents». Il a lui aussi reconnu sa culpabilité et attend le prononcé de sa peine.

Kahlid, Ali et Naseer plaident tous non-coupables.

PLUS:pc