POLITIQUE
22/10/2012 03:18 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

Raynald Desjardins devra se présenter devant la commission Charbonneau

SRC

La Cour supérieure du Québec a rejeté lundi la requête de Raynald Desjardins de ne pas témoigner.

L'avocat de Raynald Desjardins devra se présenter devant la commission Charbonneau.

Raynald Desjardins est accusé du meurtre d'un membre présumé de la mafia. Son enquête préliminaire n'a pas encore eu lieu. Il ne veut donc pas témoigner devant la commission de crainte que son témoignage ne nuise à son procès à venir.

Raynald Desjardins est considéré comme l'un des dirigeants du crime organisé à Montréal. C'est aussi un homme d'affaires actif dans le milieu de la construction.

Son avocat, Marc Labelle, ne croit pas qu'un huis clos où une ordonnance de non-publication seraient suffisant pour protéger les droits de son client.

« Les avocats de la commission pourront prendre tous les engagements qui veulent, je ne contrôle pas les contre-interrogatoires, et eux non plus », a indiqué Me Labelle.

Par ailleurs, le criminaliste s'interroge aussi sur la valeur de l'immunité promise aux témoins.

« L'immunité est prévue dans la loi sur les commissions d'enquête, c'est une loi provinciale, le procès dans lequel je représente M. Desjardins, c'est le Code criminel, qui est une loi fédérale. Alors est-ce que cette immunité là serait utile dans un procès criminel, je ne connais pas la réponse, mais ça m'inquiète », a-t-il argué.

Me Labelle se présentera devant la commissaire Charbonneau pour éviter que son client témoigne. Sa démarche est observée de près par d'autres criminalistes, qui pourraient éventuellement s'en inspirer.

Si la commission persiste à vouloir son témoignage, M. Desjardins pourra retourner en cour et contester la décision de la Commission.

D'après le reportage de Marc Verreault

INOLTRE SU HUFFPOST

Construction: la (longue) marche vers une enquête
La commission Charbonneau en bref