NOUVELLES
22/10/2012 02:14 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Présidentielle aux USA: plus que deux semaines après le débat

WASHINGTON - Deux semaines. C'est le temps qu'il reste au président Barack Obama et à son adversaire républicain Mitt Romney après le débat de lundi soir pour mettre les bouchées doubles et convaincre les indécis de voter pour eux d'ici au 6 novembre.

Comme c'est souvent le cas à la toute fin d'une campagne présidentielle, les sondages se resserrent au moment où les indécis font leur choix. Et ils préfèrent souvent l'aspirant au sortant.

Les débats ont joué un rôle particulièrement important cette année, tant dans l'issue des primaires républicaines et que dans la présidentielle, mais une fois qu'ils seront passés et sauf surprise d'octobre, l'une des dernières incertitudes avant le jour J réside dans la publication des chiffres du chômage d'octobre le 2 novembre.

Ceux de septembre étaient orientés à la baisse, à 7,8 pour cent, passant sous la barre des 8 pour cent pour la première fois depuis le début du mandat Obama il y a quatre ans. Le rapport d'octobre dira si la tendance se confirme — même si cela importe peu aux électeurs qui ont déjà profité du vote anticipé de plus en plus répandu.

La baisse du chômage a aidé les présidents Ronald Reagan et Franklin Roosevelt à se faire réélire, bien que le niveau soit resté élevé.

Le chômage a reculé depuis un an dans huit des neuf États considérés comme déterminants pour l'issue de la présidentielle. Seul le Wisconsin a perdu des emplois, mais le choix de Paul Ryan, représentant de cet État du Midwest, comme colistier de Mitt Romney, apporte un avantage aux républicains. Le vice-président sortant, Joe Biden, a fait campagne lundi dans l'Ohio, tandis que M. Ryan se trouvait dans le Colorado, deux États-charnières cruciaux.

PLUS:pc