NOUVELLES

Philippines: six morts lors d'affrontements entre l'armée et la guérilla maoïste

22/10/2012 12:01 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

MANILLE, Philippines - Quatre soldats et deux guérilleros sont morts aux Philippines dimanche au cours d'affrontements entre troupes militaires et rebelles communistes dans deux zones rurales du pays, a-t-on appris lundi auprès de responsables philippins. Il s'agit des derniers heurts dans une insurrection vieille de 43 ans.

Neuf soldats, un civil et un nombre inconnu de rebelles de la Nouvelle armée populaire communiste ont été blessés dans les combats de dimanche, qui ont eu lieu dans la province de Samar, et dans la région montagneuse de la Vallée de Compostella, selon des sources militaires.

Les troupes de l'armée, qui surveillaient un projet civique, sont tombées par hasard sur un groupe de rebelles près de la ville de Gandara, dans la province de Samar, déclenchant des heurts qui ont fait quatre morts parmi les soldats, et blessé plusieurs autres personnes. La guérilla maoïste s'est retirée sans divulguer le nombre de blessés dans ses rangs.

Dans la vallée de Compostella, les militaires ont tué deux membres de la guérilla alors qu'ils repoussaient l'attaque d'une soixantaine de rebelles. Sept soldats et un villageois ont été blessés, d'après le colonel Jerry Borja.

Depuis des décennies, le gouvernement philippin doit faire face à une insurrection musulmane dans le sud du pays, majoritairement catholique, et à la rébellion marxiste, basée dans les zones rurales, l'une des plus longues du continent asiatique.

Alors que les pourparlers pour la paix entre le gouvernement et la guérilla communiste sont bloqués depuis des années, les négociations entre le gouvernement philippin et le groupe rebelle musulman du Front Moro de libération islamique (FMLI) ont abouti à un accord de paix majeur la semaine dernière, après des décennies de conflit qui avaient ensanglanté l'archipel.

PLUS:pc