NOUVELLES

Masters féminin - Serena Williams pour finir en beauté

22/10/2012 09:22 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Irrésistible dans les grands rendez-vous cet été, Serena Williams veut finir l'année en beauté au Masters féminin disputé de mardi à dimanche à Istanbul dont la N.1 Victoria Azarenka et celle qui peut encore la détrôner, Maria Sharapova, sont les autres grandes attractions.

Mystérieuse comme jamais, la cadette des soeurs Williams n'est plus apparue en compétition depuis son triomphe à l'US Open à la mi-septembre où elle a conclu un été fabuleux dont les chiffres donnent le vertige.

A partir de son élimination choc au deuxième tour de Roland-Garros, la championne américaine a disputé cinq tournois et en a remporté quatre. Pendant ce temps, elle n'a perdu qu'un match, en quarts de finale à Cincinnati, face à l'Allemande Angelique Kerber qu'elle retrouve dès mardi dans son groupe "rouge" au Masters qui recense également Azarenka et la Chinoise Li Na.

Serena a remporté ses 26 autres matches, dont 22 sans perdre un set, pour gagner successivement Wimbledon, les jeux Olympiques, Stanford et l'US Open.

Depuis, elle s'est fait rare, se faisant remarquer seulement par quelques photos volées apparues sur lesquelles on la voit en compagnie de son entraîneur français Patrick Mouratoglou, embauché au lendemain de Roland-Garros.

Sa présence en robe de soirée couleur carmin au tirage au sort dimanche à Istanbul, au même moment sa soeur Venus remportait au Luxembourg son premier titre depuis deux ans et demi, a donc créé l'événement et éclipsé un peu les autres enjeux de la semaine.

L'un d'eux concerne la place de N.1 mondiale, que Sharapova, opposée dans le groupe "blanc" à Sara Errani, Agnieszka Radwanska et la tenante du titre Petra Kvitova, peut encore espérer ravir si Azarenka passe à travers.

Deux victoires dans les matches de poule suffisent cependant à Azarenka, la lauréate de l'Open d'Australie, pour verrouiller sa position devant Sharapova, la reine de Roland-Garros.

Serena, qui a déjà remporté le Masters en 2001 et 2009, n'a plus les moyens, en tant que N.3 mondiale, de finir l'année en tête du classement à cause notamment de ses nombreuses impasses au calendrier.

Elle se contentera de montrer encore une fois qu'elle est de toute façon, comme elle en est persuadée, la meilleure de toutes, elle qui affiche notamment un bilan de dix victoires en onze matches face à Azarenka.

Derrière Serena, Azarenka et Sharapova, qui monopolisent les regards, le reste du plateau rêve de coups d'éclat pour attirer l'attention dans ce Masters qui réunit pour la première fois des joueuses de huit nationalités différentes.

Quant aux deux remplaçantes, Samantha Stosur et Marion Bartoli, elles se tiennent prêtes en cas de pépin pour se faire elles aussi remarquer.

jk/jgu

PLUS:afp