NOUVELLES
22/10/2012 04:42 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Le TSX clôture en baisse après qu'Ottawa eut rejeté le rachat de Progress Energy

TORONTO - La décision d'Ottawa de rejeter une proposition de prise de contrôle du secteur énergétique a tiré la Bourse de Toronto vers le bas, lundi, tandis que les opérateurs ont aussi tenu compte de résultats financiers mitigés et du recul des cours des matières premières.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 12,44 points pour terminer les échanges à 12 403,54 points, après que le gouvernement canadien fédéral eut rejeté tard vendredi la proposition du géant de l'énergie malaisien Petronas — une société d'État — de racheter le producteur canadien de gaz naturel Progress Energy Resources pour six milliards $. L'action de Progress a cédé lundi 2,01 $, soit 9,3 pour cent, à 19,64 $.

La décision d'Ottawa a nui au cours des actions de plusieurs autres sociétés du secteur des ressources naturelles considérées comme des cibles attrayantes pour des acheteurs étrangers. Par exemple, le titre de Paramount Resources (TSX:POU) a reculé de 27 cents à 33,73 $.

Le titre de Nexen, dont l'acquisition aux mains de la chinoise CNOOC fait actuellement l'objet d'une révision du gouvernement fédéral, a aussi cédé 1,11 $, à 24,04 $.

«Tout le monde s'attendait à ce qu'il puisse y avoir un rejet pour Nexen parce que c'est la Chine, parce que c'est une société d'État, parce que la transaction comprend un transfert de technologie et tout le reste», a noté Gavin Graham, président de Graham Investment Strategy.

«Mais le cas de Progress est absolument simple. Il s'agit d'une société pétrolière d'État dans une démocratie amicale à l'Ouest, sans transfert de technologie, alors pourquoi est-ce qu'il y aurait un problème au chapitre du bénéfice net? C'est une surprise complète.»

La Bourse de croissance TSXV a perdu 7,19 points à 1308,43 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,07 cent US à 100,75 cents US à la veille de la nouvelle décision de la Banque du Canada sur son taux d'intérêt directeur.

Les principaux indices boursiers américains sont restés à peu près stable lundi. Le constructeur d'équipement lourd Caterpillar a surpassé les investisseurs à son plus récent trimestre, mais a réduit ses prévisions de bénéfice et de revenus pour l'ensemble de 2012.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 2,38 points à 13 345,89 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 11,34 points à 3016,96 points et que l'indice élargi S&P 500 a pris 0,62 points à 1433,73 points.

Sur le TSX, le secteur de l'énergie a rendu 1,43 pour cent, le cours du pétrole brut ayant reculé de 1,32 $ US à 88,73 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Les pertes se sont étendues aux géants du secteur, notamment Suncor Énergie (TSX:SU), dont l'action a effacé 38 cents à 33,38 $.

Le marché a trouvé un certain appui dans le secteur aurifère, qui a pris un pour cent. Le cours du lingot d'or s'est apprécié de 2,30 $ US à 1726,30 $ US l'once. L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a avancé de 50 cents à 39,05 $.

Le secteur minier a quant à lui avancé de 0,7 pour cent, le cours du cuivre ayant abandonné 2 cents US à 3,62 $ US la livre, après avoir glissé de 10 cents US vendredi dernier. Le titre de HudBay Minerals (TSX:HBM) a gagné 12 cents à 9,51 $.

PLUS:pc