NOUVELLES

Le Liban depuis l'assassinat de Rafic Hariri en 2005

22/10/2012 07:54 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Rappel des événements au Liban depuis l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005.

- 14 fév 2005: Rafic Hariri est tué dans un attentat à Beyrouth avec 22 autres personnes. L'opposition antisyrienne accuse Damas, qui nie toute implication. De nombreuses personnalités, principalement antisyriennes, seront visées par la suite par des attentats.

- 26 avr: Les derniers soldats syriens quittent le Liban après 29 ans de présence, à la suite de manifestations de masse contre Damas.

- 19 juil: Gouvernement d'union incluant pour la 1ère fois le mouvement chiite Hezbollah, allié du régime syrien.

- 20 oct: La commission d'enquête de l'ONU sur l'assassinat de Hariri met en cause des responsables syriens et libanais dans des rapports préliminaires.

- 12 juil-14 août 2006: Conflit Israël/Hezbollah (1.200 morts au Liban et 160 en Israël).

- 11 nov: Démission des ministres chiites, dont ceux du Hezbollah qui réclame avec ses alliés une plus large participation au pouvoir.

- 10 juin 2007: Création par l'ONU du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé de juger les responsables de l'assassinat de Hariri.

- 7 mai 2008: Violences entre partisans du Hezbollah et pro-Hariri: près de 100 morts en une semaine.

- 21 mai: Accord à Doha sur une sortie de crise. Le chef de l'armée Michel Sleimane est élu à la présidence.

- 11 juil: Gouvernement d'union où le Hezbollah et ses alliés ont un droit de veto.

- 15 oct: La Syrie et le Liban établissent des relations diplomatiques.

- 7 juin 2009: Législatives remportées par le camp antisyrien dirigé par Saad Hariri, fils de Rafic.

- 27 juin: Saad Hariri nommé Premier ministre.

- 12 jan 2011: La coalition gouvernementale s'effondre après la démission du camp Hezbollah sur fond de crise autour du TSL.

- 25 jan: Najib Mikati est chargé de former un gouvernement, nomination dénoncée par Saad Hariri, dont des milliers de partisans manifestent parfois violemment dans le pays.

- 13 juin: Nouveau gouvernement dominé par le Hezbollah et ses alliés.

- 30 juin: Le TSL remet à la justice libanaise un acte d'accusation sous scellés et quatre mandats d'arrêt à l'encontre de quatre membres du Hezbollah soupçonnés dans l'assassinat de Hariri.

- 9 août 2012: Arrestation de Michel Samaha, ex-ministre de l'Information, réputé proche du régime syrien. Selon une source judiciaire, M. Samaha est accusé d'avoir transporté des explosifs pour commettre des attentats ciblant des personnalités politiques et religieuses au Liban à l'instigation du puissant chef des renseignements syriens Ali Mamlouk.

- 19 oct: Le chef des renseignements de la police Wissam al-Hassan, bête noire du régime syrien, est tué dans un attentat à la voiture piégée à Beyrouth (au total trois morts et des dizaines de blessés).

- 22 oct: Echanges de tirs à Beyrouth. L'armée déterminée à rétablir l'ordre. La veille, le chef de l'opposition Saad Hariri avait dit vouloir renverser le gouvernement "de manière pacifique et démocratique".

doc-acm/bc/cco

PLUS:afp