NOUVELLES

L'agence américaine salue la décision de l'UCI et réclame d'autres actions

22/10/2012 10:56 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

PARIS - L'Agence américaine antidopage (USADA) a salué «un jour historique pour le sport propre» après la décision de l'UCI de valider la suspension à vie du coureur américain Lance Armstrong et le retrait de ses titres gagnés entre 1999 et 2005.

Mais l'instance appelle désormais à la création d'une «commission Vérité et Réconciliation».

L'USADA n'hésite pas non plus à égratigner l'UCI, et sa prudence dans l'affaire Armstrong.

«Malgré son opposition à l'enquête de l'USADA, nous sommes heureux d'observer que l'Union cycliste internationale a finalement changé sa position et validé nos sanctions», est-il indiqué dans un communiqué de l'USADA.

«Il y a encore beaucoup de détails cachés concernant le dopage, de médecins liés aux pratiques dopantes, de dirigeants corrompus, l'omerta n'a pas encore été brisée, a souligné l'USADA.

«De nombreuses actions doivent encore être menées pour combattre le dopage. Il faudra se souvenir de ce jour historique pour le sport propre, mais celui-ci n'est pas garanti pour autant. Seule une commission Vérité et Réconciliation indépendante peut mettre sur le cyclisme sur la voie d'une réelle réforme.»

En s'appuyant sur le témoignage de 26 personnes, dont 11 anciens coéquipiers d'Armstrong, le rapport de l'USADA détaille les pratiques de dopage d'Armstrong de 1998 à 2009 au sein des équipes américaines de l'US Postal et Discovery Channel et décrit «le programme de dopage le plus sophistiqué et réussi que le sport ait jamais connu».

Le coureur américain a été déchu, lundi, de tous ses titres acquis entre 1998 et 2009, dont les sept Tours de France, et banni à vie par l'UCI, validant une décision prise par l'USADA.

PLUS:pc