NOUVELLES

La piraterie maritime serait à son plus bas niveau depuis 2008

22/10/2012 11:58 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

KUALA LUMPUR, Malaisie - Les actes de piraterie maritime ont atteint leur plus bas niveau depuis 2008, rapporte lundi le Bureau maritime international (BMI). Au cours des neuf premiers mois de l'année, 233 attaques ont été signalées dans le monde, contre 352 l'an dernier.

L'organisation, basée à Kuala Lumpur, précise que 24 navires ont été piratés entre janvier et septembre dans le monde. Au total, 458 membres d'équipage ont été pris en otage et six d'entre eux ont été tués.

Ce recul des actes de piraterie est essentiellement dû à la situation au large des côtes somaliennes: 70 actes de piraterie y ont été signalés depuis le début de l'année, contre 199 l'an dernier pendant la même période. Une seule attaque a été menée en Somalie au troisième trimestre 2012, selon le Bureau. Après une flambée des attaques en 2009, les actions menées par les marines internationales ainsi que l'adoption, par les navires privés, de mesures de sécurité, ont permis de faire reculer leur nombre.

Saluant ces bons chiffres, le directeur du BMI, Pottengal Mukundan, a toutefois prévenu que la situation restait à haut risque et que la présence navale devait être maintenue. Ainsi, 34 actes de piraterie ont été signalés dans le golfe de Guinée depuis janvier. Selon le Bureau, ces attaques sont souvent violentes, planifiées et destinées à voler des produits raffinés issus du pétrole. Vingt-et-une attaques ont été recensées au seul Nigeria.

En Indonésie, 51 attaques ont été signalées au cours des neuf premiers mois de l'année, contre 46 pour 2011.

PLUS:pc