NOUVELLES
22/10/2012 01:46 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Des militants sud-coréens lancent des ballons portant des messages antiPyongyang

SÉOUL, Corée du Sud - Des militants sud-coréens ont lancé lundi vers le Nord des ballons portant des dizaines de milliers de messages anti-Pyongyang, en dépit des policiers qui avaient bloqué un premier lancement en réponse aux menaces de la Corée du Nord.

L'armée nord-coréenne avait prévenu la semaine dernière qu'elle répliquerait si les militants sud-coréens allaient de l'avant avec leur projet. La Corée du Sud avait ensuite promis de se défendre si elle était attaquée.

Évoquant des préoccupations de sécurité, la police sud-coréenne avait déployé lundi des centaines de constables pour bloquer des routes et empêcher tout rassemblement sur le site annoncé du lancement, près de la frontière entre les deux pays. Les résidants de la région avaient aussi été évacués vers des abris souterrains.

Plus tard pendant la journée certains militants, surtout des transfuges nord-coréens, ont procédé au lancement depuis un autre site qui n'était pas surveillé par la police. Le ministère de la Défense sud-coréen a assuré épier de près les mouvements militaires de l'autre côté de la frontière, mais a indiqué n'avoir rien décelé d'inquiétant.

Ce n'est pas la première fois que la Corée du Nord menace de répliquer au lancement de pamphlets, sans toutefois être jamais passée aux actes. L'agence de presse sud-coréenne Yonhap affirme toutefois que Pyongyang a déployé des pièces d'artillerie et des soldats à proximité de la frontière.

Les militants affirment que les ballons emportaient quelque 120 000 messages dénonçant le leader nord-coréen Kim Jong-un et la performance du pays en matière des droits de la personne. Ils disent vouloir révéler aux Nord-Coréens la nature réelle de leur pays.

PLUS:pc