NOUVELLES

XL Foods: la chef du Wildrose, Danielle Smith, suggère de donner le boeuf contaminé aux pauvres

22/10/2012 03:55 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST
AP
Derek Maeda, meat manager at the Foodland Farms Aina Haina store, puts Hawaii grass fed beef through a meat grinder in Honolulu on Sept. 28, 2012. National trends in locally grown foods and grass-fed beef have caught on in Hawaii, but crushing drought has made it difficult for ranchers to keep enough cattle in Hawaii to capitalize on the demand. (AP Photo/Audrey McAvoy)

EDMONTON - La chef du parti albertain Wildrose, Danielle Smith, a admis qu'elle avait commis une erreur en écrivant sur Twitter que de la viande contaminée à l'E. coli pourrait être servie aux itinérants après avoir été correctement cuite.

Pendant une émission de radio, la chef de l'opposition a expliqué que s'il était impossible d'exprimer clairement une opinion en moins de 140 caractères, il valait mieux s'abstenir de l'écrire sur Twitter.

La fin de semaine dernière, Mme Smith a suggéré sur le réseau social que la viande qui a fait l'objet d'un important rappel par XL Foods à Brooks, en Alberta, pourrait être cuite suffisamment afin de détruire les bactéries E. coli, pour ensuite être servie aux itinérants.

Le chef du Nouveau Parti démocratique provincial, Brian Mason, a estimé que Mme Smith se souciait si peu des pauvres de la province qu'elle était d'accord pour leur servir de la viande avariée.

Mme Smith, elle, soutient maintenant que la réaction de colère déclenchée par son message Tweeter démontre que les citoyens ne font que peu confiance aux responsables chargés de régler la crise du boeuf, et que rien, à l'exception de la destruction complète de la viande, n'est acceptable à leurs yeux.

XL Foods a finalement décidé de se débarrasser de la viande en la jetant dans un dépotoir, et Mme Smith affirme désormais qu'il s'agissait probablement de la meilleure solution.