NOUVELLES
22/10/2012 02:34 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Cyclisme - Euskaltel modifie sa politique d'embauche

L'équipe cycliste espagnole Euskaltel Euskadi, basée au Pays basque, a annoncé lundi qu'elle a embauché 8 coureurs étrangers pour la saison 2013, rompant avec une politique qui en 19 ans d'existence l'avait amenée à engager surtout des coureurs nés ou formés au Pays basque.

Parmi les 11 recrues pour 2013 présentées lundi en conférence de presse par le manager général de l'équipe basque Igor Gonzalez de Galdeano figurent ainsi huit coureurs étrangers, parmi lesquels le N.1 du ranking UCI en Afrique, le Marocain Tarik Chaoufi.

L'embauche du Portugais Ricardo Mestre, du Grec Ioannis Tamouridis, du Russe Alexander Serebryakov, des Slovènes Jure Kocjan et Robert Vrecer, des Allemands Steffen Radochla et André Schulze et du Marocain Tarik Chaoufi marque ainsi un changement radical dans la politique de ressources humaines d'Euskaltel.

L'objectif poursuivi par l'équipe basque à travers ces nouvelles arrivées est d'engranger un maximum de points UCI pour lui permettre de continuer à bénéficier du label World Tour.

"Nous sommes une équipe basque ouverte à un monde globalisé. Nous souhaitons pouvoir participer au Tour de France et aux plus grandes courses. Et cela s'obtient seulement en faisant partie du World Tour, qui comporte un système de points", a expliqué Gonzalez de Galdeano en conférence de presse.

A côté de ces 8 coureurs étrangers, Euskaltel continue tout de même à faire confiance à de jeunes coureurs basques comme le montre son embauche de Jon Aberasturi et Garikoitz Bravo, tous deux âgés de 23 ans.

Les Espagnols Samuel Sanchez, Igor Anton et Mikel Nieve restent les trois leaders de l'équipe basque, chargés notamment de défendre les couleurs d'Euskaltel sur les trois grands Tours - Giro, Tour et Vuelta - tandis que 10 autres coureurs ont été reconduits.

cle/smr

PLUS:afp