NOUVELLES
22/10/2012 01:56 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

Échanges vifs entre le ministre Baird et des parlementaires iraniens

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a attaqué durement l'Iran dans une assemblée internationale de parlementaires dans la Vieille Capitale, lundi, et les Iraniens ont répliqué en évoquant la souveraineté du Québec.

Devant le 127e Assemblée générale de l'Union interparlementaire, dont les 1400 délégués sont réunis à Québec, le ministre a vertement dénoncé le régime iranien pour son « intolérance religieuse », puisque, selon lui, les chrétiens et les bahaïs sont persécutés pour leurs convictions religieuses.

La délégation iranienne a protesté durant le discours en brandissant la plaquette où apparaissait le nom du pays. Un délégué iranien a ensuite obtenu un droit de réplique pour contredire le ministre.

Et dans un point de presse, le chef de la délégation de parlementaires iraniens en a rajouté. Pour dénoncer l'attaque frontale du ministre, Iraj Nadimi a demandé si le Canada accepterait, lui, que l'Iran parle en faveur des personnes qui réclament l'indépendance du Québec dans un forum international.

M. Baird a aussi suscité la colère de l'Ouganda, qui a dénoncé son « arrogance » et son « ignorance ».

PLUS: