INTERNATIONAL

Des enquêtes sont menées sur des morts possiblement liées à la boisson Monster

22/10/2012 07:17 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST
Getty Images
DES PLAINES, IL - MARCH 06: Bottles of energy drink, Monster, lie on display at a market March 6, 2006 in Des Plaines, Illinois. A new study reportedly links sugary sodas and drinks to the obesity epidemic. (Photo by Tim Boyle/Getty Images)

HAGERSTOWN, États-Unis - L'Agence fédérale américaine des aliments et des médicaments enquête sur cinq morts et une crise cardiaque possiblement attribuables à la consommation de Monster, une boisson à hautes doses de caféine.

L'Agence a pris connaissance des documents lundi, mais sa porte-parole Shelly Burgess a cependant indiqué que ces rapports ne permettaient pas de prouver que les boissons étaient à l'origine des décès.

La semaine dernière, les parents d'une jeune femme de 14 ans ont déposé en Californie une poursuite pour mort suspecte. Leur fille est décédée à Hagerstown, au Maryland, après avoir consommé deux boissons Monster de 24 onces (environ 700 millilitres) en 24 heures.

L'autopsie pratiquée sur son corps a permis de conclure qu'elle était morte d'arythmie cardiaque en raison d'une intoxication à la caféine. Elle avait une maladie héréditaire qui peut affaiblir les vaisseaux sanguins.

Monster, une société dont le siège social est à Corona, en Californie, affirme qu'elle ne croit pas que ses produits puissent entraîner la mort.

Pression sur le gouvernement québécois

L'Association pour la santé publique du Québec demande presse le gouvernement de resserrer les règles entourant la vente des produits. « L'ASPQ demande au gouvernement d'interdire la vente de boissons énergisantes et les produits dérivés au moins de 18 ans en raison des risques potentiels pour leur santé », affirme Émilie Dansereau-Trahan, chargée du dossier saines habitudes de vie.

Selon l'Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011, publiée hier par l'Institut de la statistique du Québec, 43 % des jeunes ont déjà consommé des boissons énergisantes. Parmi eux, 17,2 % en consomment mensuellement. « De cet échantillon, c'est donc 27 174 jeunes qui en ont déjà consommé et 10 870 qui en consomment tous les mois, croit Émilie Dansereau-Trahan. C'est beaucoup trop! ».

INOLTRE SU HUFFPOST

The Most Popular Sodas in the World