NOUVELLES

Bahreïn: début du procès de quatre cyberactivistes accusés de lèse-majesté

22/10/2012 05:40 EDT | Actualisé 22/12/2012 05:12 EST

Quatre cyberactivistes bahreïnis, poursuivis pour lèse-majesté, ont plaidé non coupables à l'ouverture de leur procès lundi à Manama, ont indiqué des avocats de la défense.

Les prévenus, qui ont comparu devant une Cour criminelle de Manama pour diffamation du roi de Bahreïn, Hamad ben Issa Al-Thani, sur leurs comptes Twitter, ont "nié l'accusation formulée à leur encontre", a déclaré l'un de leurs avocats.

Les avocats ont indiqué avoir réclamé en vain la remise en liberté de leurs clients, maintenus en détention pour "une affaire médiatique qui mérite d'être vérifiée au plan technique" selon eux.

La Cour a fixé sa prochaine audience au 31 octobre.

Le 17 octobre, le ministère de l'Intérieur avait annoncé l'arrestation de quatre cyberactivistes pour diffamation de personnalités publiques, ajoutant qu'ils avaient été déférés devant le parquet après avoir reconnu les faits. Un cinquième suspect était recherché, selon le ministère.

Les quatre prévenus ont été placés en garde à vue pendant sept jours, avait indiqué le même jour le procureur général.

Bahreïn est secoué depuis l'an dernier par un mouvement de contestation animé par des chiites, qui réclament une monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite.

bur/tm/cnp

PLUS:afp