NOUVELLES
21/10/2012 12:00 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

Syrie: les faits marquants du conflit dimanche

Voici les faits marquants dimanche du conflit en Syrie, en proie à une nouvelle spirale de violences avec des raids de l'armée de l'air et des attaques rebelles, enterrant la trêve espérée par le médiateur Lakhdar Brahimi.

- Plus de 350 personnes ont péri à travers le pays dans les violences depuis vendredi, jour où la trêve devait entrer en vigueur, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

A l'instigation du médiateur international Lakhdar Brahimi, rebelles et armée s'étaient engagés à cesser les hostilités durant les quatre jours de l'Aïd al-Adha, la fête musulmane du sacrifice qui a commencé vendredi. Mais les deux parties avaient prévenu qu'elles riposteraient en cas d'attaque et au bout de quelques heures, les belligérants se sont mutuellement accusés de violations et les fronts se sont embrasés.

- Dans le Nord-Ouest, l'armée, qui tente de reprendre des bastions rebelles, mène un raid sur le village d'Al-Bara, dans la province d'Idleb, tuant au moins 18 personnes, dont huit enfants, selon l'OSDH.

Les rebelles détruisent un char lors de combats à l'entrée de Maaret al-Noomane, qu'ils contrôlent depuis début octobre, même si l'aviation continue de bombarder la ville.

- Dans la province de Damas, l'aviation lance trois raids sur Erbine, Zamalka et Harasta (nord-est), des localités où sont retranchés de nombreux rebelles. Les insurgés prennent le contrôle de trois postes de l'armée à Douma (nord). A Aïn Tarma, attaque rebelle contre un barrage.

A Damas, attentats à la voiture piégée dans le quartier de Barzé (nord-est) et dans la banlieue sud-est à Sbeineh (OSDH).

- A Alep (nord), combats entre l'armée et factions islamistes de la rébellion.

- Selon des diplomates onusiens, M. Brahimi doit revenir en novembre devant le Conseil de sécurité de l'ONU avec "quelques idées d'action" pour amener le président Bachar al-Assad et l'opposition à la table des négociations.

- A La Mecque, où les millions de pèlerins effectuent les derniers rites du hajj, des milliers de Syriens brandissent le drapeau de la révolution et scandent des slogans hostiles au régime (journaliste AFP). La Syrie n'a pas envoyé de ressortissants à La Mecque faute d'accord avec Ryad, mais l'Arabie saoudite a accordé 10.000 visas de hajj aux réfugiés syriens au Liban, en Turquie et en Jordanie.

- L'Irak ordonne à un avion cargo iranien à destination de la Syrie de se poser et le fouille pour s'assurer qu'il ne transporte pas d'armes, avant de l'autoriser à reprendre sa route.

- L'ambassadeur de la Ligue arabe en France préconise un "accord a minima" entre les grandes puissances, indispensable selon lui pour parvenir à résoudre la crise, en s'appuyant sur l'accord conclu à Genève le 30 juin 2012.

acm/cco

PLUS:afp