NOUVELLES

Schaub décoche 2 passes de touché et les Texans écrasent les Ravens 43-13

21/10/2012 05:01 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

HOUSTON - Les Texans de Houston semblent être les nouveaux durs-à-cuire de l'Association américaine, tandis que les Ravens de Baltimore ne sont plus l'ombre d'eux-mêmes sans Ray Lewis.

Matt Schaub a décoché deux passes de touché, Arian Foster en a marqué deux autres au sol et les Texans ont dominé l'affrontement entre les deux meilleures équipes de l'Association américaine, dimanche, en écrasant les Ravens 43-13.

Johnathan Joseph a retourné une interception sur 52 verges pour le touché et les Texans (6-1) ont battu les Ravens pour la première fois en sept matchs. Antonio Smith a réussi deux sacs, J.J. Watt a fait dévier la passe qui a mené à l'interception de Joseph et la défensive des Texans a retrouvé sa forme d'antan après une défaite humiliante aux dépens d'Aaron Rodgers et des Packers de Green Bay la semaine dernière.

Schaub a complété 23 de ses 37 tentatives de passe pour des gains de 256 verges de gains, et les Texans ont établi un record de concession au chapitre des points marqués dans un match, en plus de terminer avec 420 verges.

«Nous étions concentrés dans notre travail, a noté l'entraîneur-chef des Texans Gary Kubiak, et nous l'avons été toute la journée, ce fut donc un bel effort d'équipe.»

Terrell Suggs, le joueur défensif par excellence de la NFL en 2011, a réalisé un sac et trois plaqués à son premier match avec les Ravens (5-2) depuis qu'il a subi une opération au tendon d'Achille droit en mai dernier.

Outre Suggs, la défensive des Ravens a été carrément dominée en l'absence de Lewis et du demi de coin Lardarius Webb, dont les noms ont été placés sur la liste des blessés cette semaine. Le demi de sûreté Ed Reed, qui a reconnu cette semaine qu'il joue en dépit d'une déchirure d'un muscle de l'épaule droite, a quitté la rencontre au quatrième quart à cause d'une blessure au torse.

Les Ravens ont concédé leur plus haut total de points depuis un revers de 44-20 contre les Colts d'Indianapolis en 2007, et leur attaque n'a pas mieux paru.

«Ce n'est pas la fin du monde, a relativisé Suggs, mais ce n'est pas non plus quelque chose que nous allons prendre à la légère.»

Joe Flacco a commis deux interceptions, et a été victime de quatre sacs. Il a été approximatif dans ses passes et sous pression pendant la majeure partie de la journée, Ray Rice a été limité à 42 verges au sol. Par ailleurs, aucun ailier espacé n'a capté une passe de plus de 15 verges — en dépit du fait que les Ravens mènent dans la NFL avec 34 jeux offensifs d'au moins 20 verges jusqu'ici cette saison.

«Ils ont bien joué et pas nous, a admis Flacco. Ils ont été rapides et nous n'avons pas été capables de répliquer et de nous battre.»

PLUS:pc