NOUVELLES

Romney et Obama se préparent pour l'ultime débat présidentiel lundi en Floride

21/10/2012 09:28 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

WASHINGTON - Le président américain sortant Barack Obama et son rival, le républicain Mitt Romney, se préparaient dimanche à leur troisième et dernier débat, centré sur la politique étrangère.

A deux semaines de l'élection présidentielle du 6 novembre, cet ultime duel d'une heure et demie, organisé lundi à Boca Raton en Floride, devrait se concentrer sur le terrorisme et le Proche et Moyen-Orient.

Si l'économie demeure le thème central de la campagne présidentielle américaine, la politique étrangère des Etats-Unis a suscité l'intérêt des médias après l'attaque du consulat de Benghazi le 11 septembre dernier, qui a causé la mort de l'ambassadeur américain en Libye Chris Stevens et de trois autres Américains.

Pendant la majeure partie de son mandat, la politique étrangère de Barack Obama a bénéficié d'une bonne image chez les Américains. Le chef de la Maison Blanche les a particulièrement convaincus dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, avec la mort du chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden tué dans un raid américain au Pakistan en mai 2011. Mais les questions soulevées par l'attaque du consulat de Benghazi ont fourni à Mitt Romney et ses alliés l'occasion de semer le doute sur la politique d'Obama.

L'équipe de campagne de Mitt Romney s'est concentrée sur la Libye après des informations selon lesquelles l'administration américaine aurait pu savoir très tôt que les assaillants du consulat étaient des militants fondamentalistes dangereux et non pas des participants à une manifestation spontanée contre le film islamophobe "Innocence of Muslims" (innocence des musulmans) produit aux Etats-Unis.

Autre angle d'attaque pour Mitt Romney contre Barack Obama, l'information publiée samedi par le "New York Times" selon laquelle les Etats-Unis et l'Iran s'étaient mis d'accord sur des négociations bilatérales à propos du nucléaire iranien. Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale Tommy Vietor a démenti que les Etats-Unis et l'Iran se soient mis d'accord sur un tête-à-tête et rappelé qu'Obama avait dit clairement qu'il ferait tout ce qui est nécessaire pour empêcher l'Iran d'acquérir l'arme atomique. Il a également renouvelé des menaces de pression accrue sur l'Iran.

Ce week-end, Barack Obama se préparait dans la résidence présidentielle de Camp David dans l'Etat du Maryland avec ses proches conseillers.

Mitt Romney avait lui prévu de poursuivre son intense préparation en Floride.

Dimanche, seul le candidat républicain à la vice-présidence Paul Ryan allait à la rencontre des électeurs, dans l'Iowa et le Colorado.

A quinze jours du scrutin, les deux candidats s'accusent mutuellement de ne pas avoir de programme et combattent avec ardeur pour convaincre les électeurs indécis, en particulier dans les "swing states", ces Etats clefs qui peuvent faire la différence dans un système électoral où la présidentielle ne se joue pas au suffrage direct mais repose sur le nombre de grands électeurs remportés dans chaque Etat.

Lundi, Obama a prévu de partir après le débat pour une tournée qui passera par la Floride et l'Ohio mardi avant l'Iowa, le Colorado, la Californie et le Nevada mercredi, puis la Floride, la Virginie et de nouveau l'Ohio jeudi. Il rentrera ensuite à Chicago pour voter en avance.

PLUS:pc