NOUVELLES

L'Irak délivre 6.000 visas pour des Turcs refoulés à la frontière saoudienne

21/10/2012 09:30 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

Des milliers de Turcs ont finalement été autorisés à quitter l'Irak pour participer au pèlerinage de La Mecque, après avoir été refoulés à la frontière irako-saoudienne en l'absence de visas du gouvernement central irakien, a-t-on appris dimanche de source gouvernementale.

Les pèlerins étaient entrés en Irak par la frontière de la région autonome du Kurdistan (nord) pour se rendre en Arabie saoudite via le poste-frontière de Arar dans le sud-ouest irakien.

Les forces de sécurité avaient jugé leur présence en Irak illégale et avaient empêché jeudi 128 bus les transportant de traverser Arar, les voyageurs ayant un visa d'entrée délivré par les autorités du Kurdistan autonome et non par le gouvernement central de Bagdad.

"Le consulat irakien à Gaziantep (sud-est de la Turquie) a émis 4.000 visas ces dernières 24 heures", a affirmé dimanche à l'AFP le porte-parole du Premier ministre Ali Moussaoui.

Six mille visas ont été délivrés pour permettre aux voyageurs turcs de quitter l'Irak afin de se rendre à La Mecque en Arabie Saoudite à l'occasion du pèlerinage annuel musulman. Au total, 8.000 voyageurs ont effectué la demande de visa, a précisé M. Moussaoui.

"Le gouvernement irakien est prêt à les aider pour faciliter leur voyage en Arabie saoudite" a-t-il ajouté.

Les relations entre Bagdad et Ankara sont au plus bas en raison du refus de la Turquie d'extrader le vice-président irakien sunnite Tarek al-Hachémi, condamné à mort par contumace dans son pays, et des divergences sur le conflit en Syrie voisine.

Bagdad avait en août protesté officiellement contre une visite du ministre des Affaires étrangères turc Ahmed Davutoglu qui s'était rendu à Kirkouk (nord de l'Irak), sans prévenir le pouvoir central à Bagdad.

ak/psr/tg/sw

PLUS:afp