NOUVELLES

Le Qatar espère accueillir des essais de F1, et organiser ensuite le GP

21/10/2012 07:46 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

Le Qatar espère obtenir l'accord de la Fédération internationale de l'Automobile (FIA) pour accueillir des essais de F1, pour pouvoir organiser plus tard un Grand Prix, a annoncé dimanche le président de Qatar Motor and Motorcycling Federation (QMMF), Nasser Al-Attiyah.

"Nous nous attendons à un accord positif de la FIA à notre demande d'accueillir des essais de F1", a déclaré à l'AFP M. Attiyah.

"Une délégation de la FIA est venue (il y a deux jours) à Doha où elle a inspecté le circuit de Lusail (de moto) et ses installations", a-t-il ajouté, faisant état d'"impressions positives chez les membres de la délégation surtout que nous avions introduit les ajustements nécessaires sur le circuit".

M. Attiyah a indiqué espérer une réponse rapide de la FIA, dont il est l'un des vice-présidents de la fédération, dirigée par le Français Jean Todt.

"Je crois que nous pourrions obtenir le feu vert de l'Assemblée générale de la FIA en décembre. Et dès lors, nous nous préparerons à accueillir des essais de la nouvelle saison de F1 de 2013", a-t-il dit.

Il a ajouté que son pays oeuvrerait pour "organiser à l'avenir le Grand Prix de F1". "Ceci est dans nos projets. Notre ambition est grande", a-t-il assuré.

Le circuit de Lusail, près de Doha, accueille le Grand Prix de Moto depuis 2004, date à laquelle Bahreïn a été le premier pays du Moyen-Orient à organiser le Grand Prix de F1, suivi en 2009 par Abou Dhabi.

Le Qatar, un petit pays du Golfe riche en gaz naturel, a obtenu le droit d'accueillir la Coupe du monde de football en 2022 et le championnat du monde de Handball en 2015.

mich/tm/jcp

PLUS:afp