NOUVELLES

Le corps du premier parlementaire noir du Canada exposé à Queen's Park

21/10/2012 10:45 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

TORONTO - Le cercueil contenant la dépouille du premier parlementaire noir du Canada, Lincoln Alexander, est arrivé dimanche à l'Assemblée législative de l'Ontario à Toronto afin que les politiciens et le grand public puissent rendre un dernier hommage à un homme dont la vie et la carrière ont marqué plusieurs premières.

M. Alexander, qui est décédé vendredi à l'âge de 90 ans, a non seulement été le premier député noir du Parlement canadien, mais aussi le premier Noir à accéder au cabinet. Il a également été lieutenant-gouverneur de l'Ontario de 1985 à 1991.

Le premier ministre ontarien Dalton McGuinty, le lieutenant-général de la province David Onley et plusieurs membres de la famille de Lincoln Alexander, dont sa veuve Marni, étaient à Queen's Park dimanche afin de partager leurs souvenirs sur le défunt.

Le cercueil de M. Alexander a été transporté de Hamilton à Toronto dimanche après-midi. Il sera exposé dans le vestibule principal du parlement ontarien jusqu'à lundi soir. Il retournera ensuite à Hamilton pour être exposé à l'hôtel de ville de la municipalité jusqu'à la tenue de funérailles nationales vendredi.

Né à Toronto en 1922 de parents d'origine antillaise, Lincoln Alexander a servi comme transmetteur au sein de l'Aviation royale canadienne durant la Seconde Guerre mondiale. Il est devenu le premier député noir du Parlement lors de son élection en 1968. Il a ensuite été réélu à trois reprises en 1972, 1979 et 1980.

Il a été le premier Noir à être fait ministre, dirigeant le ministère du Travail de 1979 à 1980 au sein du gouvernement progressiste-conservateur de Joe Clark.

La ministre ontarienne des Services aux consommateurs, Magarett Best, a déclaré dimanche que M. Alexander l'avait personnellement motivée en lui adressant des mots d'encouragement et qu'il avait également inspiré des gens de tous les horizons à travers le pays.

«Il a accompli beaucoup de choses et tous les Canadiens peuvent être sincèrement fiers de Lincoln Alexander et de l'héritage qu'il laisse derrière lui», a indiqué Mme Best.

PLUS:pc