NOUVELLES

Italie - L'Inter poursuit son ascension

21/10/2012 11:13 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

L'Inter Milan a signé sa quatrième victoire de rang en championnat d'Italie, contre Catane (2-0), et reste en embuscade à la 4e place à quatre longueurs de l'invincible Juventus, dimanche pour la 8e journée.

LA BANDE DES QUATRE: Le trou est fait pour les quatre équipes de tête, la Juventus, qui a dominé samedi son dauphin Naples (2-0), la Lazio et l'Inter, les deux dernières comptant quatre longueurs sur l'AS Rome (5e), vainqueur 4-2 au Genoa, et six sur la Fiorentina (6e), tenue en échec au Chievo Vérone (1-1). Le champion d'Italie 2013 figure sans doute dans ce quatuor de tête. Quant à l'AC Milan, battu à la Lazio (3-2), il est tombé à la 15e place, à 11 points des cousins de l'Inter...

INTER: Et de cinq. En comptant la victoire à Bakou en Europa League (3-1), avec une équipe B, les "Nerazzurri" restent sur cinq succès et redeviennent un candidat au titre, alors que cette saison à bas coûts s'annonçait plutôt comme une transition. Les voilà à 4 points du leader, la Juventus, qu'ils retrouvent le 3 novembre à Turin pour un alléchant "Derby d'Italie", car d'ici-là, le calendrier nerazzurro est clément (Bologne puis Sampdoria Gênes).

L'Inter s'est imposée grâce à son trio d'attaque Diego Milito, Rodrigo Palacio, Antonio Cassano, ce dernier en soutien des deux Argentins, que l'entraîneur Andrea Stramaccioni appelle son "trident de rêve". "Fantantonio" a signé de la tête le premier but, son cinquième de la saison, Palacio a ouvert son compteur but avec l'Inter et si Milito n'a pas marqué en octobre, il est à l'origine du premier but et a donné la passe décisive sur le second.

ÇA C'EST DU ZEMAN! L'AS Rome a signé une victoire bien dans le style de Zdenek Zeman, son entraîneur apôtre du jeu offensif, de retour quinze ans après. Menée 2-0 au Genoa, sur des buts de Juraj Kucka (7) et Bosko Jankovic (15), elle s'est imposée 3-2. Le "Capitano" Francesco Totti (27) a lancé la course-poursuite avec son 217e but en Serie A, tous en "giallorosso", avant le doublé de Pablo Osvaldo (44, 55). Le but du 2-2 est une action "zemanienne", une montée tranchante de l'arrière-droit paraguayen Ivan Piris qui centrait pour Osvaldo. Erik Lamela a marqué le but du 4-2 (83), exploitant le monopole romain du ballon.

La Roma efface la défaite subie dans les conditions inverses contre Bologne (3-2 alors qu'elle menait 2-0), prend seule la 5e place, et en outre Zeman a marqué des points dans le management. Il avait écarté deux sénateurs romains, Daniel De Rossi et Osvaldo, lors du précédent match, pour manque d'implication, ce qui ne l'avait pas empêché de gagner sans eux contre l'Atalanta (2-0). Ils ont brillé avec l'équipe d'Italie (deux buts pour De Rossi, un pour Osvaldo, qui a aussi reçu un carton rouge), et été excellents dimanche. La Roma de Zeman est-elle lancée?

eba/jmt

PLUS:afp