NOUVELLES

GP de Malaisie - MotoGP: 6e victoire de la saison pour Dani Pedrosa

21/10/2012 05:49 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

L'Espagnol Dani Pedrosa (Honda) a remporté la course des MotoGP du Grand Prix de Malaisie, 16e manche du Championnat du monde de vitesse motocycliste, devant son compatriote Jorge Lorenzo (Yamaha) et l'Australie Casey Stoner (Honda), dimanche sur le circuit de Sepang.

 La course a été interrompue au 17e des 20 tours prévus en raison de la pluie et n'a finalement pas repris.

Pedrosa signe ainsi son 6e succès de la saison --le 44e de sa carrière-- et grappille cinq nouveaux points sur le leader du Championnat du monde, Lorenzo, qui le devance de 23 longueurs désormais.

Les organisateurs se sont interrogés un petit quart d'heure sur la suite à donner, soit arrêter la course et distribuer la moitié des points soit faire reprendre la piste aux pilotes pour six ou sept tours.

La pluie se renforçant, ils ont décidé de figer le classement de la fin du 15e tour et de distribuer tous les points.

Peu auparavant, une cascade de chutes --Spies, Dovizioso, Crutchlow, De Puniet et Bradl-- laissait augurer une telle issue d'autant que Lorenzo avait rattrapé in extremis sa M1 quelques secondes après avoir fait des gestes demandant l'interruption de la course.

Parti en position de pointe sur une piste humide, le Majorquin avait pris la tête dès le départ avec Pedrosa, Stoner, Bradl et Rossi dans son sillage.

Les deux rivaux au Championnat du monde s'étaient ensuite retrouvés seuls aux avant-postes, roulant environ une demi-seconde plus vite que leurs poursuivants. A mi-course exactement, Pedrosa, dont le seul espoir de remporter son premier titre est de gagner les trois dernières courses de la saison, a dépassé Lorenzo dès sa première tentative et a creusé un écart qui se chiffrait à près de 4 secondes à sept tours de la fin.

Lorenzo fait tout de même la bonne opération du jour, car au moment de l'interruption, il était sous la menace de Casey Stoner, le coéquipier de Pedrosa, qui aurait pu lui faire perdre quatre points supplémentaires sur le Catalan.

En Moto2, Marc Marquez a chuté à sept tours de la fin alors qu'il était en 8e position et champion du monde virtuel de la catégorie. Son principal adversaire, Pol Espargaro, qui a terminé 11e, possède désormais 48 points de retard au classement général et peut donc encore retarder le sacre de son compatriote puisqu'il reste deux courses et donc 50 points à distribuer avant la fin de la saison.

En Moto3, l'Allemand Sandro Cortese (KTM) n'a pas attendu les derniers tours de piste du Grand Prix de Valence, à la mi-novembre, pour devenir le premier champion du monde de cette nouvelle catégorie, sur une victoire de surcroît.

syd/jr

PLUS:afp