NOUVELLES

Egypte: gel des avoirs de l'ex-Premier ministre Ahmad Chafiq

21/10/2012 08:43 EDT | Actualisé 21/12/2012 05:12 EST

Le ministère égyptien de la Justice a ordonné dimanche le gel des avoirs de l'ancien Premier ministre de Hosni Moubarak et candidat malheureux à la présidence Ahmad Chafiq, accusé de s'être illégalement enrichi, a rapporté l'agence officielle Mena.

Le ministère a décidé "d'interdire à Ahmad Chafiq et à ses filles Chirine, May et Amina de disposer de leurs avoirs", y compris immobiliers, selon l'agence.

Cette décision a été prise dans le cadre de l'enquête sur les accusations d'enrichissement illégal visant M. Chafiq, selon le porte-parole du ministère.

L'ancien Premier ministre se trouve aux Emirats arabes unis depuis son échec électoral face à l'islamiste Mohamed Morsi en juin.

Il sera jugé à partir du 2 décembre pour corruption dans une affaire concernant une cession de terrain aux deux fils de l'ancien chef de l'Etat, Alaa et Gamal Moubarak, actuellement en prison.

M. Chafiq figure sur une liste de personnes pouvant être arrêtées à leur entrée en Egypte ou interdites de quitter le territoire, une procédure que l'ex-candidat à la présidentielle a qualifiée de "politique".

De nombreux responsables politiques ou hommes d'affaires proches du clan Moubarak -notamment de Gamal, autrefois héritier politique présumé de son père- ont été traduits en justice ou sont menacés de l'être depuis la chute du régime Moubarak en février 2011.

M. Moubarak purge lui-même une peine de prison à perpétuité pour ne pas avoir réussi à empêcher le meurtre de manifestants durant le soulèvement populaire de janvier 2011 qui l'a contraint à démissionner.

iba/cco

PLUS:afp