Décès de l'ancien sénateur George McGovern à l'âge de 90 ans (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
George McGovern (Getty)
George McGovern (Getty)

SIOUX FALLS, États-Unis - L'ancien sénateur démocrate américain George McGovern, qui avait été battu par le républicain Richard Nixon à la présidentielle de 1972, est décédé dimanche à l'âge de 90 ans.

Un porte-parole de la famille, Steve Hildebrand, a déclaré dans une entrevue téléphonique avec l'Associated Press que M. McGovern avait rendu l'âme à 5 h 15 dans une résidence pour personnes âgées de Sioux Falls, dans le Dakota du Sud, entouré de ses proches et d'amis de longue date.

«Nous sommes heureux de savoir que notre père a mené une existence longue, réussie et productive à défendre ceux qui ont faim, à faire entendre une voix progressiste et à se battre pour la paix. Il a continué à prononcer des discours, à écrire et à prodiguer des conseils après son 90e anniversaire qu'il a célébré cet été», a déclaré la famille dans un communiqué.

Pilote durant la Seconde Guerre mondiale, George McGovern a déjà affirmé qu'il avait appris à détester la guerre en la faisant. Durant sa désastreuse campagne contre Richard Nixon, il avait promis de mettre fin au conflit au Vietnam et d'amputer le budget de la Défense de plusieurs milliards de dollars. Il a contribué à la création du programme américain Food for Peace et a passé la majeure partie de sa carrière à dire que les États-Unis devraient se montrer plus accommodants envers l'ancienne Union soviétique.

Allergique à la mise en scène et aux artifices, il a toujours défendu ses idées de manière franche et simple, choisissant souvent des mots qui auraient davantage convenu au pasteur méthodiste qu'il avait failli être qu'à un sénateur et candidat aux élections présidentielles américaines.

Lors de la campagne de 1972, les électeurs étaient déjà au courant de l'affaire du Watergate, mais les détails les plus compromettants pour Richard Nixon ne seraient connus qu'après le scrutin. M. McGovern a essayé de faire de la tentative ratée de mettre sur écoute les bureaux du Parti démocrate l'un des enjeux des élections et a déclaré que M. Nixon était le président le plus corrompu de l'histoire des États-Unis.

Mais le sujet n'est pas parvenu à éclipser les propres erreurs de George McGovern, notamment en ce qui concerne le choix de son colistier, le sénateur du Missouri Thomas Eagleton. Dix-huit jours après l'avoir nommé, il a été forcé de l'abandonner dans la foulée de révélations concernant une thérapie à l'électrochoc suivie par M. Eagleton pour traiter une dépression, et ce, même s'il avait promis de le soutenir à «1000 pour cent».

Après une dure campagne, durant laquelle M. Nixon n'a pratiquement rien fait, M. McGovern et son nouveau candidat à la vice-présidence, R. Sargent Shriver, ont subi une cuisante défaite en ne remportant que 38 pour cent des voix, arrivant premiers seulement au Massachusetts et dans le District de Columbia.

Né le 19 juillet 1922, George Stanley McGovern a grandi à Mitchell, dans le Dakota du Sud, auprès d'un père qui était pasteur méthodiste. Il s'est enrôlé comme pilote dans l'armée américaine après l'attaque japonaise contre Pearl Harbor et a effectué 35 missions depuis sa base en Italie. Il a été décoré à deux reprises pour sa bravoure durant la guerre. C'est aussi à cette époque qu'il a épousé Eleanor Stegeberg.

Une fois son service terminé, il a complété une maîtrise et un doctorat en histoire, matière qu'il a ensuite enseignée à l'université. En 1953, il a laissé tomber l'enseignement pour se lancer en politique au sein du Parti démocrate. Trois ans plus tard, il a été élu à la Chambre des représentants, où il a effectué deux mandats avant de tenter sa chance comme sénateur. Après un premier essai infructueux, il est devenu en 1962 le premier sénateur démocrate à être élu au Dakota du Sud depuis 1930.

À la suite de sa défaite contre Richard Nixon en 1972, M. McGovern est retourné au Sénat où il a continué de militer contre la guerre au Vietnam tout en faisant la promotion de l'agriculture et de programmes de lutte contre la faim aux États-Unis et à l'étranger. Réélu en 1974, il a perdu son siège six ans plus tard dans la foulée du raz-de-marée républicain de Ronald Reagan.

Il a ensuite été ambassadeur des États-Unis auprès des institutions des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture à Rome de 1998 à 2001, et a passé ses dernières années à travailler pour nourrir les enfants les plus démunis partout dans le monde. Au début de 2002, sa femme et lui son retournés vivre à Mitchell, où Eleanor McGovern est décédée en 2007. Le couple a été marié pendant 64 ans et a eu quatre filles et un garçon.

L'une des filles du couple, Teresa, a été retrouvée morte en 1994 dans un banc de neige à Madison, au Wisconsin, après s'être battue pendant des années contre l'alcoolisme. Son père a raconté son combat dans le livre «Terry» publié en 1996, décrivant l'écriture de l'ouvrage comme le projet le plus douloureux de sa vie.

Avant la campagne présidentielle de 2008, George McGovern a donné son appui à Hillary Clinton dans la course à l'investiture démocrate puis a changé d'idée et a accordé son soutien à Barack Obama.

«Je pense que Barack s'avérera être l'un de nos plus grands», a-t-il déclaré en 2009 dans une entrevue avec l'Associated Press. «Ce sera une victoire pour le libéralisme modéré.»