NOUVELLES

Tabagisme passif: le Québec au dernier rang des provinces du Canada

20/10/2012 01:18 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

Au Québec, un enfant sur dix est exposé à la fumée de cigarette, un chiffre qui place la province francophone au dernier rang du Canada, a déploré samedi une association de lutte contre le tabac.

Dans la province francophone "9% des enfants sont régulièrement exposés, ce qui correspond à plus du double de la moyenne canadienne qui est de 4%", a expliqué à l'AFP Roxane Néron, médecin et porte-parole de Famille sans fumée, plaçant le Québec au dernier rang des 11 provinces canadiennes.

La province enregistre cependant une baisse de 9% par rapport à 2006.

Au total "89 000 enfants de 0 à 11 ans sont encore exposés régulièrement" au tabagisme passif, selon une enquête de Santé Canada et des données de l'Institut de la statistique du Québec, citées par Famille sans fumée.

"Par rapport aux autres provinces, il y a plus de fumeurs donc plus d'enfants exposés", selon le Dr Néron.

Le taux de tabagisme au Québec est de 18%, soit 1,5 million de Québécois sur les quelque huit millions d'habitants.

"Les familles québécoises semblent aussi plus permissives que les familles canadiennes quant à l'usage du tabac à la maison: seulement 43% l'interdisent au Québec, alors que la moyenne au Canada est de 64%", ajoute-t-elle.

"On pense souvent que cette +fumée secondaire+ est moins nocive, mais elle contient 7.300 substances chimiques dont 60 sont cancérigènes", prévient-elle.

Cette fumée est plus dangereuse pour les enfants que pour les adultes.

"Un nourrisson respire deux fois plus vite qu'un adulte, donc il va respirer plus de fumée, et rapporter à son poids, la dose de toxine sera plus importante", assure à l'AFP le Dr Catherine Hervouet-Zeiber, pédiatre au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Sainte-Justine à Montréal, précisant que les alvéoles des poumons se développent tardivement pendant l'enfance.

Le tabagisme passif est un facteur de risque de mort subite du nourrisson. Il expose davantage les femmes enceintes aux fausses couches et les nourrissons à la prématurité. Il provoque des infections pulmonaires, des rhumes et des otites chez les enfants et aggrave les crises d'asthme.

Pour le Dr Hervouet-Zeiber: "La seule bonne habitude à prendre est d'aller fumer dehors".

Le tabagisme passif augmente de 50% le risque de maladies cardio-vasculaires et constitue la deuxième cause de cancer du poumon au Québec.

amch/nr

PLUS:afp