Huffpost Canada Quebec qc

Un résidant de la Colombie-Britannique veut léguer de l'argent à Omar Khadr

Publication: Mis à jour:
Un croquis de Khadr.
Un croquis de Khadr.

SALT SPRING ISLAND, C.-B. - Un résidant de la Colombie-Britannique a fait part de son intention de laisser une certaine somme d'argent à Omar Khadr dans son testament, bien qu'il croit que le criminel de guerre canadien n'approuverait pas son style de vie, puisqu'il est athée et homosexuel.

Jack Hallam, originaire de Salt Spring Island, affirme que Khadr, âgé de 26 ans, pourrait utiliser l'argent pour financer son éducation, maintenant qu'il est de retour au Canada après avoir été détenu à la prison américaine de Guantanamo pendant une décennie.

M. Hallam dit avoir prévu 700 $ pour Khadr, puisqu'il estime que l'homme originaire de Toronto a été maltraité par les gouvernements américain et canadien.

«Je crois qu'il a été traité de façon abominable», a-t-il expliqué à La Presse Canadienne.

«Son histoire m'a ému. Il a été torturé, maintenu en isolation, il a été privé de lumière.»

Le zoologue à la retraite de 84 ans a dit s'être également entretenu avec le tuteur de Khadr, en Alberta, et pourrait augmenter le montant qu'il léguera à l'ancien enfant soldat.

En octobre 2010, Khadr a plaidé coupable, devant une commission militaire, à cinq crimes de guerre, y compris un meurtre en violation des lois de la guerre. En retour, il a écopé une peine de prison additionnelle de huit ans, mais a pu retourner au Canada pour y purger le reste de sa peine.

Khadr est rentré au pays le 29 septembre, un geste qui a mis en colère un ancien soldat américain partiellement aveuglé lors de l'escarmouche de 2002 au cours de laquelle Khadr, alors âgé de 15 ans, a été capturé.

Le transfert de Khadr a également poussé des centaines de Canadiens à donner de l'argent à la famille du soldat américain au sujet duquel l'ex-enfant soldat a plaidé coupable d'avoir tué à l'aide d'une grenade. En date de la semaine dernière, environ 400 personnes avaient versé environ 30 000 $.

John Norris, l'un des avocats canadiens de Khadr, a indiqué que les avocats militaires américains avaient commencé à éduquer Khadr à Guantanamo en novembre 2008.

«Ses avocats militaires américains méritent d'être amplement félicités. L'un d'entre eux, qui, je crois, a visité le Canada une fois ou deux, a dû apprendre la géographie canadienne pour qu'il puisse ensuite l'enseigner à Omar.»

Selon M. Norris, le but était d'offrir à Khadr une éducation équivalente à celle de l'école secondaire. Il ajoute que son client en était actuellement à la moitié d'un programme basé sur des sujets tels que la géographie et l'histoire canadiennes.

Toujours selon Me Norris, Khadr a également étudié à Guantanamo avec l'aide d'un tuteur installé à Edmonton, qui a visité une fois l'ancien enfant soldat dans sa prison cubaine.

Khadr, dit l'avocat, veut obtenir une formation académique.

«Il a dit par le passé qu'il voulait avoir une carrière en médecine, en tant que technicien ambulancier paramédical ou quelque chose du genre, et il vise toujours cet objectif.»

Khadr est actuellement détenu à la prison de Millhaven, à l'ouest de Kingston, en Ontario, où il fera l'objet d'une évaluation avant que les autorités décident s'il purgera les six années restantes de sa peine pour crimes de guerre.

Me Norris dit espérer que Khadr puisse poursuivre son éducation au Canada, pour qu'il puisse avoir une chance de vivre une vie normale.

Sondage rapide

Approuvez-vous cette idée?

VOTER