NOUVELLES

Nucléaire: Washington est prête à négocier directement avec Téhéran

20/10/2012 09:57 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

WASHINGTON - La Maison-Blanche a annoncé qu'elle était prête à entamer des négociations directes avec l'Iran pour trouver une solution diplomatique à l'impasse sur les ambitions iraniennes présumées en matière de développement d'armes nucléaires, mais qu'il n'y avait encore aucune entente en vue d'une rencontre.

Selon le porte-parole du Conseil national de la sécurité, Tommy Vietor, le président Barack Obama a clairement indiqué qu'il fera tout ce qui est nécessaire pour empêcher l'Iran d'obtenir des armes atomiques. L'Iran doit respecter ses obligations, ou faire face à davantage de pression, a-t-il ajouté.

L'Iran est un dossier important dans le cadre de l'élection présidentielle. Le New York Times a rapporté samedi que les États-Unis et l'Iran avaient conclu, pour la première fois, une entente de principe à propos des négociations. Le journal a précisé que l'Iran avait insisté sur la nécessité d'attendre aux lendemains du 6 novembre pour entamer les discussions.

M. Obama et le candidat présidentiel républicain Mitt Romney se rencontreront lundi soir pour débattre de politique étrangère, et les ambitions nucléaires iraniennes seront certainement au programme. Le président démocrate a dit qu'il empêcherait l'Iran de développer la bombe nucléaire.

Il espère que des sanctions, combinées aux négociations, permettront de faire stopper l'enrichissement nucléaire iranien, mais cette stratégie n'a pas encore fonctionné. M. Obama garde toutefois l'atout d'une intervention militaire, comme dernier recours. M. Romney a accusé son adversaire d'être faible face à l'Iran, et a affirmé que les États-Unis devaient représenter une menace militaire plus importante.

Malgré des sanctions internationales sans précédent, le programme nucléaire iranien progresse. Les nations occidentales craignent que la République islamique soit déterminée à développer des armes atomiques, transformant profondément l'équilibre du pouvoir géopolitique au Moyen-Orient. Cela représenterait une grave menace pour Israël. Selon l'Iran, toutefois, son programme nucléaire est pacifique et est destiné à la production d'énergie et à la recherche.

Alors que la guerre en Irak est terminée et que celle en Afghanistan diminue en importance, les craintes d'un nouveau conflit américain se concentrent autour de l'Iran.

Le programme nucléaire iranien occupe l'avant-scène diplomatique à l'échelle internationale, et les pressions augmentent sur Téhéran.

Israël a menacé d'attaquer les installations nucléaire iraniennes si Téhéran n'interrompt pas l'enrichissement d'uranium, un procédé qui peut mener à des armes atomiques. L'État hébreux pourrait décider d'agir seul, et les leaders israéliens affirment qu'il n'y a plus de temps à perdre pour agir.

PLUS:pc