NOUVELLES

Moussa Ibrahim, ex-porte-parole de Kadhafi, dément son arrestation (enregistrement sonore)

20/10/2012 05:31 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

L'ex-porte-parole de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi, Moussa Ibrahim, annoncé samedi pour arrêté par le gouvernement de transition, a démenti son arrestation quelques heures plus tard dans un enregistrement sonore publié sur internet.

"Au sujet des informations sur mon arrestation aujourd'hui, (...) il s'agit d'une tentative pour détourner l'attention sur les crimes commis par les rebelles de l'Otan contre nos gens à Bani Walid", a-t-il déclaré dans cet enregistrement dont l'authenticité n'a pu être vérifiée.

L'arrestation de M. Ibrahim a été annoncée samedi par le bureau du chef du gouvernement, ainsi que par les médias officiels.

Mais quelques heures après, les autorités semblaient se rétracter. Le porte-parole du gouvernement, Nasser al-Manaa, a ainsi déclaré sur la télévision privée Libya al-Ahrar, que le gouvernement n'avait" rien donné d'officiel jusqu'ici sur l'arrestation de n'importe quel membre de l'ancien régime".

"Nous sommes à l'extérieur de la Libye, et nous n'avons aucun lien ou contact avec Bani Walid", a déclaré Moussa Ibrahim, affirmant que des enfants et des femmes ont été "tués injustement" à Bani Walid par "les forces d'al-Qïda qui s'étaient alliées aux bandes criminelles de Misrata".

"Je suis le docteur Moussa Ibrahim, je vous parle un an après la mort du martyr du grand leader de la révolution Mouammar Kadhafi et de ses compagnons libres et la chute de l'Etat légitime libre en Libye sous le bombardement de l'Otan et ses agents criminels", a-t-il dit en référence au premier anniversaire de la mort de Kadhafi, tué le 20 octobre 2011.

Dans un bref communiqué envoyé aux journalistes, le gouvernement avait annoncé l'"arrestation de Moussa Ibrahim par des forces appartenant au gouvernement libyen de transition à un barrage de Tarhouna", après des rumeurs persistantes depuis le matin sur son arrestation.

Le vice-Premier ministre Moustapha Abou Chagour avait confirmé l'arrestation de M. Ibrahim sur son compte Twitter. "Le criminel Moussa Ibrahim a été arrêté et il est en route pour Tripoli", avait-il précisé.

Des rumeurs avaient circulé depuis le matin sur l'arrestation de Moussa Ibrahim et d'autres personnalités du régime déchu, dont Khamis, le dernier fils de Mouammar Kadhafi, alors qu'ils tentaient de fuir la ville de Bani Walid assiégée par des forces pro-gouvernementales depuis plus de deux semaines.

Samedi, les autorités ont mené une opération militaire d'envergure à Bani Walid avec l'aide d'ex-rebelles, venus notament de Misrata, faisant au moins quatorze morts et 200 blessés du côté des rebelles, selon des sources médicales.

ila/plh

PLUS:afp